En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le lynchage s'est produit jeudi à l'aube sur l'île touristique de Nosy Be (photo d'illustration).
 

Soupçonnés de trafic d'organe et du meurtre d'un enfant, les deux hommes ont été tués jeudi matin par une foule d'émeutiers. Un témoin de la scène crie à la méprise.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Sissy
    Sissy     

    Merci bcp à ANdric paris par son commentaire, je trouve que bfm tv ne fait que distiller de l'intox depuis hier, une foule de 3000 à 4000 personnes comme si il y autant de gens dans cette petite ville de la capitale de Nosy Be... déjà cela en dit long sur la fiabilité de leur info

  • AndricParis
    AndricParis     

    Souvenez-vous comment les journalistes rapportent l'information. Clément Méric de Bellefon, cet attendrissant étudiant de la rue Saint Guillaume à qui l'on donnerait le bon Dieu sans confession, souvenez-vous qu'il a d'abord été sauvagement lynché par une bande de dangereux skinheads qui s'y sont pris à plusieurs pour lui ôter la vie. Il a tout de même eu droit à une minute de silence au sein de l'Assemblée Nationale, ce n'est pas rien. Lorsque la vérité a enfin été révélée, l'information n'a quasiment pas été relayée, ni même un mot d'excuse de la part de ces gentils gouvernants qui, je le rappelle au passage, ont été élus démocratiquement par une minorité des Français... Pendant ce temps là, un ami dort injustement entre 4 murs. En effet, il est facile de distiller l'intox, le mensonge et la culpabilité. En revanche, sachez le, le peuple Malgache est par nature pacifique. Pas de génocide, ni de massacre à coups de machettes ou autres joyeusetés habituellement caractéristiques des populations d'autres pays d'Afrique noire dans son histoire. Avec un tout petit peu de curiosité, vous sauriez que le peuple Malgache est essentiellement t et avant tout issu de populations austronésiennes ayant migré il y a bien longtemps vers cette île inoccupée. Or, pour en revenir au drame relaté dans cet article, comme le dit le proverbe, il n'y a pas de fumée sans feu. Malheureusement, les suspects désignés par la clameur publique ont été exécutés. L'affaire est close. Sachez qu'en France, si la clameur publique vous désigne, les forces de l'ordre sont en droit de vous appréhender, même si elles n'ont rien vu. Madagascar, ce n'est pas la France. Heureusement pour vous. La pauvreté et la corruption sont telles que les forces de l'ordre sont régies par la loi de l'argent. Le trafic d'organe représentant à mes yeux une activité plutôt lucrative, comment justice peut-elle être rendue dans ces conditions? Alors inutile de tenter d'amalgamer les abus des populations immigrées en France avec cet événement. Action, réaction. Alors je le répète une nouvelle fois. Chacun chez soi et les moutons seront bien gardés. Un Peuple, une Île, une Nation. Madagascar aux Malgaches.

  • Vendetta
    Vendetta     

    Tout peut être sujet à prétexte et on voit combien la nature humaine n'a pas changé d'un iota depuis 2000 ans, ceux qui ont mis à mort un innocent sont les même qui procède par déduction et supputation sans preuves. Comme il est facile de distiller l'intox, le mensonge et la culpabilité. Les peuples sont autant moutons que lâches, l'effet de masse et la croyance en toute chose et sans fondement ont eu raison de leur humanité. Je ne souhaite qu'une chose à l'homme, qu'il disparaisse de cette planète et qu'il soit remplacé par une espèce beaucoup plus intelligente et "humaine".

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Je me demande si on se poserait autant de question si la situation avait été inversée : deux étrangers de couleur lynchés par une foule d'européens blanc pour un prétexte quelconque. A mon avis le débat aurait été clos après le temps qu'il faut pour prononcer le mot "racisme". Débat clôt mais buzz pendant des semaines, hein ...

Votre réponse
Postez un commentaire