En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La Grande Mosquée de La Mecque, en Arabie Saoudite, pendant le pèlerinage de 2010.
 

Près de deux millions de fidèles sont attendus à La Mecque, en Arabie Saoudite, pour le grand pèlerinage musulman, qui commence ce jeudi.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • al Azar
    al Azar     

    ALERTE AU CORONAVIRUS !
    Le vecteur serait les chauves-souris et les chameaux.

  • al Azar
    al Azar     

    Selon le quotidien arabophone Al Massae, dans son tirage du mercredi 4 juin dernier, les ministères marocains de la santé et de l’intérieur se sont accordés pour mettre en place une veille sanitaire aux frontières, ports et aéroports compris, afin de prévenir toute infection par le MERS dont l’épicentre est situé dans un pays à grande diffusion dans le monde, du fait qu’il s’agit de l’Arabie, visitée par des millions de pèlerins le long de l’année et qui restent susceptibles de transporter le virus en eux, de retour chez eux. Les morts causées par cette dangereuse infection se comptent, de part le monde, en centaines.

    Quand nos autorités vont-elles prendre des mesures préventive contre la pandémie ? Où est le principe constitutionnel de "précaution" ?
    L' AÎd commence le 4 octobre !

    Le ministère saoudien de la Santé avait annoncé le limogeage du sous-secrétaire d'Etat, Zied Mimesh, au moment où le coronavirus MERS continue de faire des victimes dans le royaume, principal foyer de la maladie.

    Le ministère n'a pas précisé les raisons du limogeage de M. Mimesh, qui était en charge du département des maladies épidémiques et des situations d'urgence.

    La propagation du MERS dans le royaume saoudien avait déjà coûté son poste au ministre de la Santé, Abdallah al-Rabiah, révoqué le 21 avril dernier.

    Son successeur, Adel Fakih, a démis de ses fonctions début mai le directeur de l'hôpital du roi Fahd à Jeddah où une multiplication des cas d'infection par le coronavirus MERS avait, un moment, provoqué la panique dans la population.

    Dans son dernier bulletin quotidien mis en ligne lundi soir sur son site internet, le ministère de la Santé a indiqué que le bilan des décès dus au MERS s'élevait désormais à plus de 300 dans le royaume, c'est à dire le nombre important d'infections qui ne furent pas létales.

  • al Azar
    al Azar     

    " le coronavirus MERS, qui a fait plus de 300 morts en Arabie saoudite" !!!
    Coronavirus MERS: le Maroc déconseille tout pèlerinage en Arabie cette année ! Le Maroc déconseille à présent à l'ensemble de ses ressortissants de se rendre en pèlerinage cette année en Arabie saoudite, principal foyer au monde de contamination par le coronavirus MERS avec près de 300 morts. La semaine passée, le ministère marocain de la Santé avait incité les personnes fragiles ou souffrant de maladies chroniques à reporter leurs projets de pèlerinage à 2015, ajoutant que des "dépliants" seraient mis à disposition des autres pèlerins avant leur départ pour les sensibiliser au risque. S'exprimant devant le Parlement, le ministre Lahoucine Louardi a toutefois indiqué mardi que la recommandation avait été élargie à l'ensemble des citoyens marocains. "Nous conseillons de ne pas se rendre dans les lieux saints", a affirmé M. Louardi, cité par l'agence officielle MAP, assurant que cette décision avait été prise "après concertation avec plusieurs parties en particulier l'Organisation mondiale (de la Santé, OMS) et les ministres arabes de la Santé". Le coronavirus "est une maladie dangereuse qui tue une personne atteinte sur trois", a-t-il relevé. Interrogé mercredi par l'AFP, une source au sein du ministère de la Santé a confirmé cette recommandation, tout en soulignant qu'il ne s'agissait pas d'une "interdiction". Selon des statistiques officielles, le Maroc dispose pour 2014 d'un quota de 25.6000 pèlerins de la part des autorités saoudiennes. S'agissant du coronavirus MERS, Riyad n'a, à ce jour, pas formulé de recommandations particulières aux pèlerins étrangers, dont le nombre est en augmentation à l'approche du ramadan, avant le rassemblement du hajj (grand pèlerinage) en octobre. En mai, la Tunisie a aussi conseillé aux personnes fragiles de reporter leur pèlerinage à La Mecque. Au terme de sa 6e réunion d'urgence sur le coronavirus MERS, l'OMS a estimé mardi que la situation restait "grave" mais n'a pas déclaré un "état d'urgence". Selon son dernier bilan, 701 cas (faisant au moins 249 décès) ont été confirmés dans le monde depuis l'apparition de la maladie en septembre 2012. Qu'attend MST (Marie-Sol Touraine) pour alerter nos coreligionnaires et prendre des mesures de précaution contre la pandémie.

  • famousdr
    famousdr     

    Sachez qu'il ne s'agit point d'immoler la bête !

    al Azar
    al Azar      (réponse à famousdr)

    Ecr. L'inf.
    écrivait Voltaire !

Votre réponse
Postez un commentaire