En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

NEW YORK (Reuters) - Un Américain sur trois dit regretter, après coup, avoir publié sur les réseaux sociaux une photo ou une information le...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Inconnu01
    Inconnu01     

    L'existence de ces réseaux prétendument sociaux est le reflet d'une société où en dépit de tous les "progrès" accomplis, et de tous les moyens de communication qui existent, de plus en plus de gens, vivant dans un monde virtuel, sont dans une situation de solitude et de pauvreté intellectuelle sans précédent. De plus, il n'y a pas besoin d'avoir fait de grandes études pour comprendre les effets désastreux que peut avoir l'exploitation de ce genre de système, mis en place par des individus mégalos qui, tout en faisant valoir une soi-disante liberté d'expression planétaire, rêvent d'avoir une contrôle absolu sur un maximum de leurs semblables. Ces réseaux sont une forme de totalitarisme masqué, dont personne n'imagine encore les conséquences. Enfin, il y a un aspect effarant à tout ce système : c'est la valeur financière qu'on lui accorde. Quand on imagine qu'un Facebook est évalué à plus de 100 milliards de Dollars de capitalisation boursière, on croit rêver ! Comment peut-on arriver à de telles sommes pour un modèle économique basé sur du vent, sur la détresse intellectuelle de quelques centaines de millions de "blaireaux" qui éprouvent le besoin d'étaler leur néant au vu et au su de la planète entière. Comme la bulle Internet en septembre 2000, tout ça s'effondrera de lui-même.

  • anonymous38
    anonymous38     

    anou-et commence par faire ton boulot comme il faut, et quand tu saura de quoi tu parles tu viendra donner ton avis

  • anou-et
    anou-et     

    Mais quel est l'intérêt de ce réseau "social" ?
    D'abord, je trouve que l'intitulé, est mal choisi : "social" qu'est-ce qu'il y a de social dans ce grand n'importe quoi ?
    "Tu veux être mon ami ?" > n'importe quoi ! du niveau de la primaire - d'ailleurs c'est très primaire comme démarche ! Raconter sa vie ! Comme sur "cpains d'avant" - Quand c'est pour retrouver une photo, encore je comprends - mais retrouver "un copain" qu'on a pas vu depuis 30 ou 40 ans - avec lequel on a aucun vécu ... quel intérêt ? Tout ça n'est que débilité !

  • mouetterieuse
    mouetterieuse     

    ce sont des vecteurs de communications oui des réseaux sociaux, une deffinition que l'on
    pourrait trouver dans le petit Robert.
    bien sur la pratique au quotidien de cette
    comununication, demande une certaine expertise , chaques mot doit être pesés est une barrière autour du domaine privé doit être la règle,

  • vindicateur
    vindicateur     

    Ouais vraiment de la M...., franchement je n'arrive pas à comprendre où se trouve le social dans leurs réseaux et je pense que justement les gens qui vont sur ces réseaux n'ont aucune vie sociale !!!

Votre réponse
Postez un commentaire