En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le jeune homme de 22 ans a fait sa découverte par hasard.
 

Un Britannique de 22 ans a découvert une faille dans le logiciel malveillant à l'origine de la cyberattaque mondiale de samedi. Il a pu ainsi ralentir la propagation du virus.

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • pascoole
    pascoole     

    du n'importe quoi ... ça prouve simplement que si ça n'avait pas été fait avant par les milliers d'experts en sécurité c'est que c'était voulu ! (antivirus,logiciels protec., pub,etc...)

  • redalerte
    redalerte     


    Bonsoir

    il existe une parade via une GPO Active Diectory qui bloque l'exécution du virus dans 90 % des cas sur les postes clients . je peux vous assurer que depuis couplé à un logiciel de comportements déviant avec alerte sur les serveurs de fichiers c est très efficace.

    1 mettez en place cette GPO
    2 éduquez vos utilisateurs
    3 mettez à jours vos systèmes
    4 sauvegarder vos données
    5 ayez une approche pragmatique

    salamandre777
    salamandre777      (réponse à redalerte)

    Le point numéro 2 me parait très fastidieux. Hormis pour utiliser Facebook et Twitter les gens sont à côtés de la plaque. C'est aux grands médias de faire de la prévention. A l'heure d'aujourd'hui aucune émission populaire ne traite ce sujet sérieusement. Au contraire, c'est souvent traité sur le ton de la plaisanterie par des ringards qui ne savent pas de quoi ils parlent.

    salamandre777
    salamandre777      (réponse à redalerte)

    Le point numéro 2 me parait très fastidieux. Hormis pour utiliser Facebook et Twitter les gens sont à côtés de la plaque. C'est aux grands médias de faire de la prévention. A l'heure d'aujourd'hui aucune émission populaire ne traite ce sujet sérieusement. Au contraire, c'est souvent traité sur le ton de la plaisanterie par des ringards qui ne savent pas de quoi ils parlent.

Votre réponse
Postez un commentaire