En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le Bild a fait de nouvelles révélations sur le passé d'Andreas Lubitz, le copilote soupçonné d'avoir provoqué le crash de l'A320 de la Germanwings.
 

Soupçonné d'avoir délibérément provoqué le crash de l'Airbus A320 de la Germanwings, mardi, le copilote Andreas Lubitz, décrit comme un jeune homme sans histoire, présentait quelques zones d'ombres. Selon les dernières révélations, il avait souffert d'une grave dépression en 2009, et restait depuis sous traitement médical. En arrêt maladie le jour du drame, il l'avait caché à son employeur.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • vestale
    vestale     

    Mon com a disparu alors qu'il ne présente aucun propos haineux , raciste ou autres. Je disais donc que je pense que dans certains cas graves, comme dans cette triste affaire, le secret médical devrait être levé. Il me paraît indispensable que le médecin du travail soit mis au courant de tous les problèmes de santé physique ou morale d'un personnel ayant la responsabilité de la vie de centaines de personnes.

  • MICMAU
    MICMAU     

    Il a choisi le moment opportun, l'avion aurait pu tomber n'importe où ailleurs, en mer, sur Toulon, sur une centrale nucléaire: il ne pouvait prévoir ni le couloir aérien choisi par le contrôle, ni le moment où le commandant s'absenterait. Tout compte fait cela aurait pu être pire

  • MC26
    MC26     

    Grosse faute dès le début...Les Allemands qui se disent "pointilleux" n'auraient jamais dû accepter de reprendre ce monsieur après 18 mois d'arrêt pour raisons dépressives...

  • Massimo1976
    Massimo1976     

    Si vraiment il a voulu faire plus de victimes Pourquoi il a pas fait son crash sur une ville où autre chose qu une montagne ??? Mais bon il s'appelle Andreas donc ce n'est pas un terroriste juste un malade !!!

  • GOGGOS
    GOGGOS     

    Il n’y a que le journal la TDG qui emploie les mots présumé tueur en série, accessoirement suicidaire. Article Le copilote, une énigme Par Pierre Ruetschi 26.03.2015

    Les suisses auraient ils une autre culture ou les médias Français ou la France serait un pays ou la liberté de parole n’existe plus et cela pour tous les sujets ?

  • BBR
    BBR     

    Il y a des fautes dans tous les articles BFM tous .
    Au lieu de faire la course au scoop il faut commencer par foutre la paix aux familles des victimes qui je le rappel ne souhaitait pas être filmées
    Et faites la courses au bescherelle

  • BBR
    BBR     

    Il y a des fautes dans tous les articles BFM tous .
    Au lieu de faire la course au scoop il faut commencer par foutre la paix aux familles des victimes qui je le rappel ne souhaitait pas être filmées
    Et faites la courses au bescherelle

    mivimi
    mivimi      (réponse à BBR)

    ... je le rappelle...
    ça arrive à tout le monde!

  • Mirabel
    Mirabel     

    Entre une personne déclarée "saine" et une autre atteinte de "folie dangereuse", il existe un tas d'états intermédiaires dont la complexité n'est maîtrisée par personne, experts-psychiatres compris......
    Il suffit de voir le nombre de patients relevant de la psychiatrie, laissés en liberté dans le cadre d'un programme de réadaptation, et qui se retrouvent auteurs de crimes....
    Eh bien malheureusement nous sommes dans l'obligation de faire avec !!!!
    Les médias de la catégorie des "yauraitfalluqu'on" feraient bien de prendre un peu de recul....

    yin yang
    yin yang      (réponse à Mirabel)

    Mais la majorité des patients relevant de la psychiatrie laissés en liberté ne passent jamais à l'acte, vous pourriez le dire aussi... Comme vous le dites si bien que malheureusement personne ne peut maîtriser ces pathologies, comment voulez vous les garder tous enfermer alors qu'un petite minorité et non identifiable risque peut être de passer à l'acte ?

  • contrelesabusdepouvoir
    contrelesabusdepouvoir     

    Voilà l'excuse toute trouvée pour les médias et les autorités, une personne ayant eu une dépression sera stigmatisée toute sa vie. D'après les autorités, il semble évident que le copilote de cet avion de ligne ait bloqué la porte de pilotage manuellement afin que le commandant de bord ne puisse pas reprendre la main, tout comme mis en place volontairement la descente de l'A320 et le refus de répondre aux messages notamment de la tour de contrôle. Mais personnellement, je doute sur un éventuel suicide altruiste. Le procureur de la République de Marseille a précisé que la respiration sereine du copilote a perduré jusqu'au moment de l'impact où se sont associés les cris des passagers à la fin. Cette respiration ne démontrait pas de signes d'un problème de santé, ni de forme de stress. Je pense que même si une personne a décidé d'aller au bout de son objectif suicidaire, à un moment donné inconsciemment la respiration change car la peur et la panique du l'instant fatidique prennent forcément le dessus. C'est là que je trouve cela étonnant car cet homme a continué à respirer normalement et n'a prononcé aucun mot. Personnellement, je penche la balance sur un acte effectivement programmé mais par quelque chose d'autre que le suicide. Tout cela est si terrible et tout autant triste. Paix aux âmes de ces gens que ne sont plus, en particulier aux enfants... Une immense pensée à eux et à leurs proches...

    yin yang
    yin yang      (réponse à contrelesabusdepouvoir)

    ça peut paraître si simple à vous lire. Mais quand on s'intéresse un peu au suicide, il faut savoir que souvent, le suicidaire, à partir du moment où il a pris sa décision, paraît aux yeux des autres aller beaucoup mieux, il faut le savoir, moi ça ne m'étonne pas tant que ça qu'il soit resté serein jusqu'au bout, il n'allait pas bien du tout manifestement, il avait l'intention d'aller jusqu'au bout, une fois sa décision prise et les choses en main, il avait toutes les raisons d'être le plus calme possible... Renseignez vous sur le suicide, nous sommes bien peu de chose pour juger de ce qu'il peut se passer dans la tête des autres...

  • Plébéien
    Plébéien     

    Si cette "monstruosité" peut servir à une chose c'est d'améliorer la sécurité. Et pour ça il ne suffira pas de mettre des toilettes supplémentaires dans le poste de pilotage... Il faut comprendre de quoi souffrait ce co pilote. Il faut lever une partie du secret médical. Moi j'aimerais bien qu'on m'explique de quoi il souffrait vraiment et je ne dois pas être le seul : Une "dépression" ? Des problèmes sentimentaux ? Des crises d'angoisse ? Je ne connais pas grand chose dans ce domaine mais cela parait quand même assez mince pour justifier d'un tel acte. Cela dépasse un peu la crise d'angoisse même aiguë ou le trouble obsessionnel compulsif ! Cela dépasse même le suicide... On me dirait que Andreas Lubitz a caché désespérément, en parvenant à le cacher à tout le monde, entourage, employeur, un problème d'ordre psychotique que je ne serais pas surpris. Il faudrait vraiment se pencher sur son cas et sur celui des contrôles auxquels sont soumis les pilotes. Non ?

    iamagic
    iamagic      (réponse à Plébéien)

    Tout à fait d'accord avec vous! Une dépression même grave c'est un peu mince pour justifier d'un tel acte, d'autant qu'il avait prévu cet acte longtemps à l'avance. Pour moi c'est non pas un dépressif mais un criminel avec préméditation!

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire