En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Roland Wolff, le chef des enquêteurs allemands et son homologue français, Jean-Pierre Michel.
 

Les révélations sur le passé tourmenté d'Andreas Lubitz se multiplient. Le jeune copilote avait caché qu'il était en arrêt maladie le jour du crash. Samedi, son ancienne petite amie révèle dans la presse allemande les pensées morbides qu'il lui avait confié.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Pasquinel
    Pasquinel     

    C'est trop gros ,ils le chargent trop ,bientôt ,on va nous dire qu'il était cul de jatte ! Sur cet affaire ,ne jamais oublier le gros bug des autorités pour nous donner les premières info qui sont venu des US .

  • iamagic
    iamagic     

    Difficile de croire le père du co-pilote!!! Il ne pouvait ignorer l'état psychologique de son fils!! En tout état de cause, il aurait dû prévenir la compagnie ...Alors oui il PEUT vraiment CULPABILISER!

  • Facebook-10153039282168889
    Facebook-10153039282168889     

    Message pour JC, auteur de cet article : Une page et 9 fautes d'orthographe !! Les journalistes n'ont plus de formation grammaticale ? Il n'y a pas que les pilotes de ligne, dont la formation ou l'embauche laisse à désirer .... c'est grave, même si le résultat est moins dramatique !

  • Facebook-1479597202292695
    Facebook-1479597202292695     

    Dans ce drame, qui est le premier responsable ? Pour moi c'est la compagnie, car tous les jours il s'avère que ce pilote souffrait de problèmes psy sous toutes ses formes, et de plus ce jour il semble qu'il avait également des problèmes de vue, et sa compagnie n'a rien vu ? beaucoup de questions, si un suivi bien plus important était obligatoire sur l'état physique et mental des pilotes, il n'y aurait peut-être pas eu ce drame. Je suis d'accord pour parler de 150 victimes et non 149 car lui est une victime pour ses parents qui auront bien des difficultés à supporter ce drame, n'oubliez pas que c'est leur fils quand même. Cet homme aurait dû avoir le courage de se suicider seul, mais n'acceptant pas ces problèmes, il n'acceptait que les autres ne lui ressemblent pas, orgueil, jalousie, folie , jamais nous ne saurons ce qu'il s'est réellement passé.

    iamagic
    iamagic      (réponse à Facebook-1479597202292695)

    Ils peuvent aussi demander ce qui a foiré dans l'éducation qu'ils ont donnée à leur fils....

  • kamav
    kamav     

    Ça m'agace qu'on parle de 150 victimes. Pour moi il y a 150 morts mais 149 victimes...

    lesemian
    lesemian      (réponse à kamav)

    Quoi que on peut considérer qu'Andreas a été victime de lui même...

    l'ancien
    l'ancien      (réponse à kamav)

    oui tout à fait c'est vrai

Votre réponse
Postez un commentaire