En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Andreas Lubitz fait la une de "Bild" au lendemain des révélations sur le crash. Le jeune homme souffrait de dépression et de problèmes de vue.
 

Les révélations se poursuivent quant à l'état de santé d'Andreas Lubitz. Samedi, on apprend que le jeune homme souffrait de troubles psychiatriques, mais aussi de problèmes de vue.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • jéronimo
    jéronimo     

    ma pauvre dame la rigueur allemande n'est plus ce que c'était

  • l'ancien
    l'ancien     

    il avait qu'à faire chanteur avec ses problèmes de vue ,gilbert montagné y chante bien sans la vue,et puis aussi acteur porno comme sa il se serait envoyé en l'air ,mais avec une mauvaise vue il aurait peut être pas trouver le trou et blesser sa partenaire.

  • iamagic
    iamagic     

    Ce qu'on apprend sur lui va de mal en pis!!! La vue c'est qch qui est testé à chaque visite et ne peut en aucun cas avoir été dissimulé par le co-pilote...pas comme des troubles psychiatriques par exemple!!

  • pinocchio
    pinocchio     

    Il devrait être levé pour toutes les professions à risque.
    Pourquoi le limiter aux seuls pilotes d'avions.
    Les conducteurs de trains, d'autocars, les médecins, chirurgiens, les techniciens de centrales nucléaires, etc..
    En fait, il faudrait établir une liste de professions classées à risque en fonction du danger qu'elles font courir à une personne ou un ensemble de personne et trouver un moyen pour que le médecin soit libéré des contraintes du secret médical dans ces cas là.

    D'autre part, on pourrait constituer des groupes de 10 à 15 pilotes qui voyageraient alternativement ensemble, l'un en tant que pilote, l'autre en tant que copilote.
    Celà permettrait à l'un des 2 pilotes voyageant ensemble de déceler chez l'autre une éventuelle anomalie de comportement avant le décollage

    iamagic
    iamagic      (réponse à pinocchio)

    Oui mais ça présente un autre danger... la "copinerie" peut engendrer d'autres pbs ( inattention par exemple!)

    marina
    marina      (réponse à iamagic)

    La copinerie est interdite chez pratiquement toutes les compagnies !!!

Votre réponse
Postez un commentaire