En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les restes du vol 214, qui s'est crashé samedi, lors de l'atterrissage sur le tarmac de l'aéroport de San Francisco, faisant 2 morts et 182 blessés.
 

Le Boeing 777 en provenance de Séoul a pris feu après avoir raté son atterrissage à l'aéroport de San Francisco. La compagnie écarte l'hypothèse d'un problème mécanique. Que s'est-il passé?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Cockpiter737
    Cockpiter737     

    Il est question dans cet article d'une info donnée par la compagnie elle-même, sans doute la structure la moins objective pour se prononcer sur le crash. Les CVR et FDR (les "boites noires") viennent d’être retrouvées, leurs données ne seront connues que dans les jours ou semaines à venir. Il faut apprendre de nos erreurs, et ne pas recommencer à dire tout et n'importe quoi sur ce crash, comme beaucoup de journalistes n'y connaissant rien à l’aéronautique s'étaient empressé de faire lors du crash du vol AF447 il y'a 4 ans. Accordons nous aux faits : Un Boeing 777 âgé de 8 ans a raté son atterrissage à San Francisco. Des passagers y ont perdu la vie. Erreur humaine? Dysfonctionnement technique? Toute la lumière sera faite sur cet accident. Les crash aériens ne sont jamais le résultat d'un seul dysfonctionnement. Ce sont des événements complexes à analyser. Pour rappel, le crash du vol AF447 a mis en évidence des erreurs de la part : des pilotes, d'Air France, des autorités aéronautiques, d'Airbus... On peut dire pour l'instant qu'a priori le 777 d'Asiana s'est mal présenté en finale de la piste, une partie de l'avion a tapé le seuil piste (sans doute l’empennage) et cela a conduit à une perte de contrôle de la part des pilotes.

  • Vendetta
    Vendetta     

    C'est une fois de plus de la faute de François Hollande. Depuis que son avion a été frappé par la foudre, il n'attire que des malheur sur les autres avions. Moi je dis que c'est de la faute de François Hollande. Donc logiquement on doit éliminer la menace, non ? Comment faire? Est-il sensible à l'exorcisme? Où doit-on le bruler sur le bucher ou lui couper la tête comme on le faisait jadis avec les sorcières?

  • Fred707
    Fred707     

    Comme le fait remarquer Cockpiter737 il est trop tôt pour écarter l'hypothèse du problème mécanique néanmoins , comme je l'ai précisé dans un comm précédent dans beaucoup de compagnies d' Asie et du Moyen Orient a cause de la peur du système punitif d'analyse des vols (système détourné de son utilisation prévue qui était le retour d'expérience ) les pilotes n'ont plus l'habitude ni dans certain cas les qualités auxquelles on pourrait s'attendre au niveau du pilotage manuel et a vue. Or si j'ai bien compris les aides électroniques et visuelles a l'atterrissage étaient H/S. L'enquête nous éclairera.

  • Cockpiter737
    Cockpiter737     

    Il est trop tôt pour écarter un problème mécanique. Un crash similaire avec un 777 avait déjà eu lieu à Londres il y a quelques années. L'erreur humaine semblait évidente alors qu'il s'agissait en fait d'un problème au niveau du circuit carburant. Les pilotes avaient alors eu un réflexe qui avait sauvé la vie de l'ensemble des personnes à bord. Attendons les résultats de l’enquête du NTSB avant d’incriminer les pilotes.

Votre réponse
Postez un commentaire