En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Qatar chantier
 

L'association Sherpa dénonce les conditions de travail imposées aux ouvriers migrants employés par Vinci au Qatar, dans le cadre des contrats colossaux décrochés pour les chantiers lancés pour accueillir la Coupe du monde 2022 de football. Une plainte pour "travail forcé" a été déposée ce lundi. Nos équipes ont pu se rendre sur place.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • isa16
    isa16     

    avant de s'occuper de se qui se passe au qatar , il faudrais mieux s'occuper des ouvriers en france , pleins de patrons veirreux en france et soutenue par l'inspection du travail ,mais ça personne n'en parle .
    je soutiens le groupe vinci car c'est une entreprise au top point de vue sécurité des ouvriers.

    harry23
    harry23      (réponse à isa16)

    si le quatar n'exploite pas les ouvrier en travaillant 6 jours sur 7 et 12 heure/jour et vivre dans des conditions déplorable va travailler la bas bon voyage

  • Nita
    Nita     

    Erreur des journalistes, la societe QDVC est detenue a 51% par le partenaire Qatari de Vinci, et non l'inverse. Ce n'est pas un detail, cela signifie que dans toutes les negociations portant sur les conditions de vie des ouvriers, le partenaire Qatari a le dernier mot.
    Et les Qataris sont rarement enclins a vouloir ameliorer les conditions de vie des ouvriers, pour qui ils n'ont que peu de consideration.

    Ps. Desolee pour l'absence d'accents, clavier anglais au Qatar oblige...

  • gouik
    gouik     

    Multinationales, comme c'est étonnant, ces entreprises ont un poids mondial et supérieurs aux pays, rien de nouveau on le voit avec apple, foxconn, h&m etc, profit maximum au détriment du travailleur, vous l'avez voulu la mondialisation et bien vous allez en baver!

  • J Ripleure
    J Ripleure     

    Il faut retirer cette Coupe du Monde au Qatar : Ils ne la méritent pas : ni sportivement, ni éthiquement et la redonner au Japon, aux USA, à l'Australie ou à d'autres.

    Et la jouer l’été !

    gouik
    gouik      (réponse à J Ripleure)

    Qui dit qu'il n'y aurait pas des travailleurs détachés payés six sous?

  • beaudolo
    beaudolo     

    Ca ce sont typiquement des méthodes socialistes, pour arriver à ses fins, on discrédite puis on fait donner la cavalerie des juges et des médias; ce sont toutes les affaires qui ressortent du tirroire au bon moment!

  • Dan24
    Dan24     

    Et les bons penseurs Français qui nous demandent de faire repentance et nous flageller tout les jours pour ce que nos ancêtres ont pu faire il y a des siècles ....là ils préfèrent regarder ailleurs....
    Ne vous inquiétez pas ce modéle d'esclavagisme se prépare doucement chez nous , pour cela on dégrade les conditions des français et des travailleurs européens....
    Affaiblissement des états et du pouvoir politique. Déréglementation. Privatisation des services publics.
    Désengagement total des états de l'économie, y compris des secteurs de l'éducation, de la recherche, et à terme de la police et de l'armée, destinés à devenir des secteurs exploitables par des entreprises privées.
    Endettement des états au moyen de la corruption, des travaux publics inutiles, des subventions données aux entreprises sans contrepartie, ou des dépenses militaires. Lorsqu'une montagne de dettes a été accumulée, les gouvernements sont contraints aux privatisations et au démantèlement des services publics. Plus un gouvernement est sous le contrôle des "Maîtres du Monde", et plus il fait augmenter la dette de son pays.
    Précarisation des emplois et maintien d'un niveau de chômage élevé, entretenu grâce aux délocalisations et à la mondialisation du marché du travail. Ceci accroît la pression économique sur les salariés, qui sont alors prêts à accepter n'importe quel salaire ou conditions de travail.
    Réduction des aides sociales, pour accroître la motivation du chômeur à accepter n'importe quel travail à n'importe quel salaire. Des aides sociales trop élevées empêchent le chômage de faire pression efficacement sur le marché du travail.
    Empêcher la montée des revendications salariales dans le Tiers-Monde, en y maintenant des régimes totalitaires ou corrompus. Si les travailleurs du Tiers Monde étaient mieux rémunérés, cela briserait le principe même des délocalisations et du levier qu'elles exercent sur le marché du travail et la société en occident. Ceci est donc un verrou stratégique essentiel qui doit être préservé à tout prix.

    gouik
    gouik      (réponse à Dan24)

    Ça s'appelle le libéralisme économique, preuve que ça n'a rien à envier au communisme, loin de là!

Votre réponse
Postez un commentaire