Corruption dans le football chinois : 33 personnes radiées à vie

V. G. avec AFP
Le 18/02/2013 à 17:17
Mis à jour le 18/02/2013 à 17:26

On ne plaisante pas avec la corruption dans le football... chinois. La Fédération chinoise a annoncé lundi la radiation à vie de 33 personnes et un éventail de sanctions incluant des centaines de milliers de dollars d'amendes à des clubs, dans le plus grand scandale de matches truqués sur fond de paris qui a frappé le pays.

La fédération a notamment banni à vie ses anciens présidents Nan Yong et Xie Yalong, déjà emprisonnés pour avoir accepté des pots-de-vin, et le tout récent président du Dalian Aerbin, club de l'est de la Chine, Xu Hong.

Deux clubs compromis en 2003 dans des matches truqués, Tianjin Teda et Shanghai Shenhua, sont frappés d'une amende de 160.000 dollars (120.000 euros environ) et de points de handicap pour la prochaine saison. Shenhua, le club où est passé le Français Nicolas Anelka et que vient de quitter l'Ivoirien Didier Drogba, est également déchu de son titre national remporté en 2003.

La Chine a engagé un processus d'enquêtes et de sanctions, qui a éclaté au grand jour en 2009, pour "nettoyer" le milieu du football, dont l'image nationale a été noircie par des scandales de corruption à tous les étages.

La question du jour

Etes-vous pour l'instauration d'un forfait aéroport pour les taxis?