En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
De nombreux Indiens sont descendus dans la rue, à New Delhi, pour rendre hommage à l'étudiante violée le 16 décembre et décédée des suites de ses blessures, samedi.
 
De nombreux Indiens sont descendus dans la rue, à New Delhi, pour rendre hommage à l'étudiante violée le 16 décembre et décédée des suites de ses blessures, samedi. - DR

Le corps de l'étudiante, décédée dans la nuit de vendredi à samedi des blessures consécutives au viol collectif dont elle avait été victime, le 16 décembre, a été embarqué dans un avion pour être rapatrié en Inde.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
1 opinion
  • ravachol     

    encore une innocente victime de la tolérance, plus qu'incompréhensible, manifestée à l'égard des violeurs en général. Dans tous les pays, y compris la France , ces salopards souvent récidivistes et en liberté, montrent leur virilité en violant et sont punis, par les instances, dites, adéquates, avec presque compréhension!!! en France, celui qui se rend coupable de trafic d'objets archéologiques risque 17 ans de prison, celle qui a tué et mis au congel ses 3 nouveau-nés a écopé de 3ans seulement ....chercher l'erreur!! tant que la justice sera illogique et laxiste, le viol sera considéré comme un dérapage, c'est moche!!!

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •