En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une publicité de sensibilisation sur le contrôle des amres joue avec les paradoxes de la loi américaine.
 

Une campagne de sensibilisation sur les armes met l'accent sur les paradoxes de la société américaine, dans laquelle un simple conte pour enfant peut être interdit alors que des fusils d'assaut sont en libre circulation.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ces gens sont hors la loi, les considérations légales ne les affectent pas ! Là est tout le problème des interdictions, elles n'affectent que les gens honnêtes.

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    " Vous avez remarqué qu'en France le droit aux armes a disparu "... pas pour tout le monde. A Marseille, ils ne s'en sont pas aperçu :))

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    très sympa comme affiche.. et tellement vrai. Vive le rêve américain :))... heu c'est une armurerie ou une librairie ? A priori, une librairie semble plus dangereuse :))

  • Martellus
    Martellus     

    C'est surement et malheureusement une analyse que l'on entendra pas dans nos médias. Bien dit !

  • trabucaire
    trabucaire     

    je préfère les armes

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    "Innocent" livre de conte ? Celui qui raconte l'histoire traumatisante d'une grand mère et de sa petite fille dévorée vivante et créant une haine viscérale injustifiée contre les loups, responsable notamment de la quasi extinction de l'espèce en Russie ? Alors qu'une arme est comme un livre vierge, son impact ne dépend que de la façon dont en s'en sert. L'AR15 a tué quelques innocents et des dizaines de milliers d'ennemis de leur pays. Les contes de fée ont fait des dizaines de millions de petits traumatisés remplis de préjugés. Au fait, qui a fait interdire les contes ? Ce serait pas la même association familiale qui s'en étonne, ou une de ses semblables ? Il y a 2 façons de convaincre. Par la raison et les chiffres, ou par la contrainte et l'émotion. Alors que les statistiques ont démontré que la libéralisation des armes créent un climat plus sécuritaire, il ne reste plus aux opposants que de faire de la propagande de désinformation basée sur l'émotion. Ils pourraient contraindre de façon dictatoriale, mais le IIème amendement les empêche de violer les droits des citoyens, sous peine de se retrouver avec un canon sous le nez leur rappelant qu'en face il ne s'agit pas de moutons bêlants. Vous avez remarqué qu'en France le droit aux armes a disparu en même temps que la considération des politiques pour les citoyens ...

Votre réponse
Postez un commentaire