Colombie : Roméo Langlois devrait être libéré ce mercredi

Le journaliste français Roméo Langlois, enlevé il y a un mois par les Farc dans le sud de la Colombie, doit être remis ce mercredi par la guérilla à une mission humanitaire dans la jungle.

Laura Zéphirin MB | AFP
Le 30/05/2012 à 9:14
Mis à jour le 30/05/2012 à 11:57

La délégation n'attend plus que le feu vert de la rébellion marxiste depuis la localité de Florencia, la capitale du département de Caqueta, où le correspondant de France 24 a été capturé le 28 avril lors d'un reportage sur une opération anti-drogue de l'armée. Une fois les coordonnées du site connues, le Comité international de la Croix-Rouge, qui dirige les opérations comme l'a réclamé la guérilla, enverra ses véhicules récupérer le journaliste âgé de 35 ans.

Roméo Langlois, "prisonnier de guerre" des Farc

Un émissaire spécial de la France, Jean-Baptiste Chavin, chargé de l'Amérique latine au quai d'Orsay, participe à cette mission avec l'ex-sénatrice colombienne Piedad Cordoba, médiatrice de longue date auprès des Farc. "Nous connaissons déjà la localité mais, par sécurité, nous n'allons pas la révéler", a annoncé Piedad Cordoba, directrice de l'ONG "Colombiens et Colombiennes pour la paix". Les Farc, principal groupe rebelle du pays, se sont engagées à leur remettre Roméo Langlois, intialement qualifié de "prisonnier de guerre". Le journaliste avait été enlevé lors de l'attaque d'une brigade militaire qu'il accompagnait dans le fief de cette guérilla, en avril dernier.

Toute l'actu International

La question du jour

Soupçonné de conflit d'intérêts, Aquilino Morelle devait-il démissionner?