En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Donald Trump lors de sa première conférence de presse le 11 janvier 2017
 

Donald Trump a démenti être victime de chantage de la part de la Russie, lors de sa première conférence de presse de président élu, ce mercredi à New York. Le prochain président des États-Unis a également reconnu que Moscou avait bien ordonné le piratage informatique du parti démocrate d'Hillary Clinton pendant la campagne.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • bergheim
    bergheim     

    la classe moyenne inférieure, celle qui a voté pour Trump va bien vite se rendre compte que la méthode Trump détruit plus d'emplois qu'elle n'en crée !

  • vauban
    vauban     

    Trump n'a toujours pas compris qu'il est mal aimé!

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Les média n’ont toujours pas compris qu’ils sont bien souvent responsable de la vindicte populaire,que nos dirigeants sont loin d’être exemplaires et que les « casseurs » font fructifier les cancans politiques pour mieux les affaiblir ,nous le voyons dans tous les pays.

  • GOGGOS
    GOGGOS     

    Conférence de presse de Donald TRUMP le 11 janvier 2017 , ou une cour d’école ou des gamins mal élevés se disputent. Pas ou peu demandes sur les actions futures face au terrorisme, face aux menaces de la Corée du nord, les prochains rapports avec la chine, la Russie, l’Inde, le Japon, l’Europe, Iran et d’autres sujets pour interroger le président élu se comptent par centaines. Et surtout le plus important pour les Américains la relance économique du pays.
    Désolé d’avoir regardé spectacle pitoyable

Votre réponse
Postez un commentaire