En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En 1972, la photo de la petite Vietnamienne courant nue et hurlant sa douleur avaait choqué la planète entière.
 

La photo du petit Syrien noyé en tentant de traverser la Méditerranée avec sa famille fait le tour du monde et commence à toucher la classe politique. Après un été entier où les médias ont raconté des destins similaires, un cliché peut-il faire la différence?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Les photos touchent souvent plus que les mots.
    Mais au delà de cet aspect il y a le choix des rédactions et/ou des politiques de les diffuser ou pas.

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Action systématique exercée sur l’opinion publique pour l’amener à accepter certaines idées ou doctrines. Cela regroupe un certain nombre de techniques empruntées à la publicité, qui elle-même fait appel à des outils développés dans le cadre de recherche en psychologie.

    La propagande, hier comme aujourd’hui, ne peut se résumer à une seule affiche ou un type de média déterminé. Le principe veut que le message qu’on veut faire passer soit distillé de manière directe ou indirecte, de manière provocante ou plus discrète dans tous les médias disponibles. Le but est de faire en sorte que le public ciblé ne puisse pas échapper au message et à ses déclinaisons.

    Dans le contexte actuel de nos sociétés occidentales industrialisées, où l’on assiste à une défiance face au politique et une méfiance envers les journalistes et les « personnes autorisées », le vecteur principal de la propagande est de moins en moins le discourt direct. On assiste, en revanche, à un éparpillement des messages dans les médias les plus anodins.

  • toto le modo
    toto le modo     

    Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    ou sont passés mes posts,publiés,effacés .............................et que voit on toujours les mêmes avec leurs pages publiées.

  • francinette
    francinette     

    Bien que je n’ai pas pour habitude de commenter ce genre d’articles, je leur attache une grande importance et les lis avec autant d’attention que d’émotion. Et voilà ce que je pense du problème de ceux que l’on appelle maintenant les “migrants”. On ne peut pas ignorer, ni rien faire face au drame humain vécu par des familles qui sont obligées de quitter leur pays en guerre. Et on ne peut surtout pas rester sans rien faire, même si on ne peut effectivement pas accueillir toute la misère du monde. Par ailleurs, il y a le problème des passeurs, des gens qui donnent envie de vomir.

    Selon moi, que les Etats européens se substituent aux passeurs en organisant eux-mêmes l’acheminement vers l’Europe de migrants serait une bonne solution, que ce soit par bateau et/ou par rail. Bien sûr, pas à partir de pays en guerre (tels que la Syrie par exemple), mais à partir de pays où les migrants transitent sur le long chemin qui les mènent à l’Europe (la Tunisie par exemple). Bien évidemment, ce serait également un bon moyen de faire le tri entre opportunistes et ceux dont la vie est réellement en danger avant qu’ils n’atteignent l’Europe.

    Mais, quoi qu’il en soit, on ne peut pas laisser souffrir (quand ça n’est pas mourir) et ne pas vouloir secourir des personnes, des familles qui ne sont que des victimes de la guerre et du terrorisme.

  • norton_13
    norton_13     

    Désolé mais la décision criminelle des parents d'embarquer leurs enfants dans une telle traversée rend complice tous les médias et politiciens qui laissent espérer un accueil. Personnellement je ne me sens coupable de rien.

    francinette
    francinette      (réponse à norton_13)

    Et ce serait quoi exactement la bonne décision à prendre selon vous ? Que parents et enfants attendent de mourir sous les armes, de faim ou encore de maladie faute de pouvoir être soignés ? D'essayer de sauver sa vie et celle de ses enfants, ou décider de ne rien faire pour sauver sa vie et celle de ses enfants, lequel de ces 2 choix serait la décision criminelle selon vous ?

    norton_13
    norton_13      (réponse à francinette)

    Heureusement que tout le monde n'a pas pensé comme vous en 39-45, sinon on parlerait allemand. Se battre pour la Liberté ça vous parle ?

    francinette
    francinette      (réponse à norton_13)

    Se battre pour la liberté, bien sûr que ça me parle. Je n'ai pas connu, mais je suis allée à l'école. La Liberté m'évoque la Résistance française qui s'est organisée avec le général de Gaulle à Londres qui envoyait des messages en France par radio, et l'exode massif de la population française, non pas vers l'Allemagne (on ne se jette jamais dans la gueule du loup pour se sauver soi-même ainsi que sa famille), mais vers le sud de la France.

    francinette
    francinette      (réponse à francinette)

    Heureusement que l'Angleterre avait bien voulu accueillir le général de Gaulle à Londres et qu'il y organise la résistance, hein ... ?

  • 59
    59     

    le gouvernement Français vas annoncé les migrants sont bienvenue en France ce soir en vu de la réunion a 16h

    norton_13
    norton_13      (réponse à 59)

    valls voudrait bien qu'on se sente coupable de ses décisions, c'est loupé !

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Ils nous ont fait le même genre de propagande pour l'Irak, la Libye, la Syrie, la Palestine, le Rwanda, le Darfour etc...
    Moi je retiens surtout qu'à chaque intervention ça a la plupart du temps décuplé les problèmes...
    On vire ou réduit les capacités d'action de certains dictateurs et à la fin on se retrouve avec des zones en guerre permanentes entre des dizaines de factions diverses et variées...

  • TUONO
    TUONO     

    Ch' crois que c'est clair ils m'ont piqué ma nalyse de ce matin!

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    J'espère que les médias propagandistes viendront faire des photos quand des quartiers entiers auront été transformés en bidonvilles.

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire