En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les rebelles s'approchent de Bangui, capitale de Centrafrique.
 

La coalition rebelle du Séléka, parvenue à 160 km de Bangui, a affirmé ne pas exclure d'entrer dans la capitale centrafricaine, alors que le président de l'Union africaine y est attendu dimanche. 180 militaires français supplémentaires ont été dépéchés à Bangui.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Nzapa
    Nzapa     

    "Centrafrique: le régime de Bozizé aux abois"
    Dans cette rubrique, M Harold Hyman a raconté quelques inepties faute de bien connaître ce pays et sa situation.
    Je suis enclin au fait de dire que ce pays ait connu ÉNORMÉMENT de guerres civiles, même si cela est un peu exagéré dans la façon de le dire. En effet, il n'est pas normal qu'un pays fasse l'expérience d'une guerre.
    Par contre, la suite est un ensemble de "n'importe quoi informationnel". Ok pour dire que François Bozizé a renversé Patassé, mais ce dernier a été légalement élu, donc n'a pas renversé Koligba et lui-même n'a pas renversé Bokassa, il y a eu Dako entre Bokassa et Koligba. Bokasse à été renversé par la France avec l'opération Barracuda. Pour finir, ils ne sont pas tous "PARENTS".
    Pour un spécialiste, être aussi approximatif sur les informations aussi grave est scandaleux. M Harold Hyman ne peut se le permettre sur les États-Unis, la Chine et je ne sais quel autre pays. En tant que professionnel de l'information pour un groupe aussi suivi et réputé, ce type de laxisme ne peut être toléré.

  • la gratouille
    la gratouille     

    ,,

Votre réponse
Postez un commentaire