En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La nouvelle présidente de transition, Catherine Samba-Panza, après son élection, le 20 janvier, à Bangui.
 

La présidente centrafricaine a déclaré lundi qu'elle souhaitait une prolongation de l'intervention militaire française dans son pays jusqu'en 2015, trois jours après l'annonce par Paris de l'envoi de renforts.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • ESTUAIRE
    ESTUAIRE     

    Si cela pouvait apporter la Paix dans ce pays pourquoi pas ?! Mais, j'ai la nette impression qu'une bonne restructuration de l'armée centrafricaine est vraiment à l'ordre du jour, c'est vraiment une priorité !

  • deuxc
    deuxc     

    Ben on comprend pourquoi...Suffit de regarder défiler leurs militaires...

Votre réponse
Postez un commentaire