En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un homme se bouche le nez alors qu'il passe près d'un corps carbonisé, le 9 février, dans le centre de Bangui.
 

Au moins dix personnes ont été tuées depuis samedi, à Bangui, alors que d'importants pillages se sont déroulés dans la capitale centrafricaine, ce dimanche.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • felicie
    felicie     

    Et nos soldats, au milieu de ces guerres qui n'auront jamais de fin, ils restent là-bas à tout risquer, juste pour faire de la pub à Hollande le va-t-en-guerre ?

Votre réponse
Postez un commentaire