En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Soldat français à Bangui, ce jeudi 5 décembre.
 

Jeudi soir, François Hollande a annoncé une "intervention immédiate" de la France en Centrafrique, après le vote d'une résolution à l'ONU. Les effectifs de l'armée française dans le pays vont être doublés.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • kent
    kent     

    Néocolonialiste ou manœuvre de diversion politicienne ? Le faux mou de sieur Sapin , s'amuse à jouer les redresseurs de tords en Afrique alors qu’il est infoutus de faire appliquer la loi dans les zones de non droit en France ! Risible comme gouvernance !

  • boris2748
    boris2748     

    Même si cela coûte cher et au moment ou l'argent est rare, la France a raison de ne pas laisser faire en Centrafrique. Il n'est pas possible de laisser les hordes islamistes s'emparer d'un pays ami; de les laisser tuer, mutiler des chrétiens; de les laisser blesser, tuer, prendre en otage nos compatriotes vivant et travaillant pour les intérêts de la France.

  • valgego
    valgego     

    Le jour où ...........en FRANCE ! deux gendarmeries sont attaquées à la roquette , une bijouterie est braquée aux armes de poing , une femme est poignardée par son conjoint , une ado violée par un camarade , une autre assommée en agressant une copine , alors qu'au Kénia ............une chèvre assiste au procès de son violeur . Mais dans quel monde Vuit-t'on ? ( sources faits divers.org )

Votre réponse
Postez un commentaire