En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • 7auPoint
    7auPoint     

    Rien d' étonnant dans cette affaire ; les rebelles du SELEKA viennent du Soudan et du Tchad où ils ont été en partie armés et entrainés ; en mars ils sont passés sans problème par les positions tchadiennes en RCA et se sont emparés de Bangui ( sans que Hollande lève le petit doigt, soit dit en passant ) ; donc il y aura ENCORE des " incidents" ou des accrochages entre les tchadiens et les différents éléments de la force de l' ONU , voire même avec le contingent français sans compter avec la population chrétienne centrafricaine . Il n' existe qu' une solution pour éviter des incidents sanglants : renvoyer les tchadiens chez eux ..... " go home " ! ! ! !

  • deuxc
    deuxc     

    Pourvu que les soldats Français restent en vie, c'est le principal. Principal aussi, que les victimes ne soient pas des chrétiens!

Votre réponse
Postez un commentaire