En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • CATON L ANCIEN
    CATON L ANCIEN     

    Çà n'est hélas probablement pas le dernier massacre. Et ce ne sont pas nos 1600 soldats, ni même les 6000 soldats africains, en majorité sous-équipés et sous-entrainés, qui suffiront à maintenir l'ordre sur l'ensemble du territoire. J'ai vu un édifiant reportage sur TF1 où nos soldats négocient avec des rebelles bardés d'armes plutôt que de les désarmer pour éviter "de faire monter la tension". Leur courage n'est pas en cause, mais il est évident qu'ils n'ont pas les moyens de faire autrement.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Pourquoi ne pas préciser qu'ils n'avaient aucun lien avec le seleka ?

  • fmd14
    fmd14     

    C'est sûr qu'une fois désarmés ils ne sont plus aussi fort... De vrai lâche ces musulmans des SELEKA.

Votre réponse
Postez un commentaire