En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Condamnée à 70 ans au Mexique, Florence Cassez prendrait 20 ans en France...
 

A quelques heures de la visite de Nicolas Sarkozy au Mexique, Florence Cassez, qui y est condamnée à 60 ans de prison pour enlèvements, implore la grâce. Epuisée et désespérée, elle témoigne.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • GUYA
    GUYA     

    qui tu est. Peut importe le pays ou nous sommes il faut rester dans les clous ,et faire attention a nos faits et gestes. IL y a que dans nôtre France que l'on peut tout ce permettre et sans risque.

  • Georges de Nancy
    Georges de Nancy     

    Comme ce cycliste célèbre, elle n'a rien vu, rien su ...
    Tout s'est passé à l'insu de son plein gré !...
    Oh la pôôôôvre fille
    Booooooooooonne chance

  • Georges de Nancy
    Georges de Nancy     

    Merçi, Monsieur, pour votre analyse qui fleure le bon sens dans la mesure où vous vivez là bas.
    Arrêtons de penser que tous ces pays ne sont que de pales copies du nôtre, inventeur des droits de l'homme et autre fadaises !...
    Résultat : je pense que la mission économique a raté et ce n'est pas les quelques hélicos que nous avons vendus qui sauveront la face ...
    Enfin tant qu'on a la fierté !...

  • TAXI 83
    TAXI 83     

    Ce témoignage prouve une fois de plus que les médias Francais nous abreuvent de mensonges . On nous avait fais le même coup avec I.Bétancourt atteinte d'une grave maladie et voila qu'a sa libération la maladie s'est envolée . Sarko à d'autres chats à fouetter que de s'occuper de la libération de cette personne quicomme toujours n'était au courant de rien......

  • Rikoko
    Rikoko     

    Bonjour,

    attention, les faits sont particulièrement graves, ce n'est ni une infirmière bulgare injustement sous les verrous ni une militante franco-colombienne injustement séquestrée. Il s'agit d'une femme jugée pour complicité d'enlèvements multiples, posession d'armes etc.

    Même si l'arrestation a été officielement dénoncée comme un montage destiné à la télévision, des témoins l'ont néanmoins formellement reconnue et ce, à plusieurs reprises.

    De plus, résidant au "ranch" où étaient séquestrées les victimes, personne ici ne croit en la version angélicale de Florence selon laquelle elle n'aurait rien su, rien vu des activités de son ex-compagnon... Ici, encore plus dans la cellule familiale, la délinquance s'expose en plein jour et sans complexe. Qu'elle n'ait elle-même commis aucun acte de violence, c'est plausible mais son ingnorance de la gravités des faits dans laquelle elle baignait n'est pas concevable.

    Eu égard à la gravité des faits, je ne comprends pas comment on peut ainsi squizzer les faits et proclamer innocente Florence uniquement car elle est française, jeune et avec une famille mobilisant les opinions publiques biaisant et escamotant toutes les informations pour ne privilégier que le sensationalisme d'une française sous les verrous dans une affreuse prison au Mexique.

    Il ne faut pas se tromper de cheval de bataille, si la presse mexicaine s'accorde sur les erreurs et le montage policier de l'affaire, tout le monde s'accorde pour dénoncer l'arrogance et le caractère "déplacé" d'un sauvetage de Florence dont l'innoncence n'est pas prouvée.

    L'image de la France est en jeu dans ce grand pays, le dossier est vraiment trop délicat pour se battre pour une innocence largement contestée dans le lieu où se sont produits les faits.

    Attendons l'épuisement juridique, de toutes façons un "fast track" serait trop humiliant pour le Mexique: Sarkozy ne rentrera pas en France ceignant Florence de ses bras....

    Depuis le Mexique, bonne journée

Votre réponse
Postez un commentaire