En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Manguifirek
    Manguifirek     

    La famille propriétaire avait les moyens de construire plusieurs écuries plutôt d'optimiser son affaire en une seule. Encore des leçons oubliées des anciens ...

  • Crusader30
    Crusader30     

    Certains animaux qui meurent, cela fait mal au coeur.....Il est certain que si le toit a cédé sous le poids de la neige par -15° C, pour beaucoup de ces chevaux certains je l’espère sont morts sur le coup et on ainsi éviter de souffrir.....
    On ne dit pas si c'est l’effondrement du toit qui a provoqué l'incendie, ou si l'incendie a démarré avant....

    Pour les détecteurs d'incendies comme dis quelqu'un je ne sais pas ce que dit la loi au Canada ni même en France ,si c'est recommandé ou obligatoire.....

  • Manguifirek
    Manguifirek     

    Les propriétaires peuvent apparemment se payer des chevaux et des vacances mais pas de détecteurs de fumée, d'extincteurs et un palefrenier … dans une écurie d’une quarantaine de chevaux franchement !

    Crusader30
    Crusader30      (réponse à Manguifirek)

    Ces tristes , ces pauvres chevaux....


    Pour les détecteurs d'incendies comme vous dites je ne sais pas ce que dit la loi au Canada ni même en France pour les écuries ,si c'est recommandé ou obligatoire.....

Votre réponse
Postez un commentaire