En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La police canadienne a retrouvé le corps du meurtrier présumé dans son restaurant (photo d'illustration).
 

 Les enquêteurs n'ont pas encore donné le motif de cet octuple meurtre, mais ont évoqué "un tragique incident de violence conjugale".

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Tiens, ça "relance pas le débat sur la loi sur les armes" ?

    Ah oui, le fait qu'il soit un criminel et qu'il n'ait pas le droit d'avoir une arme, mais qu'il en ait une quand même, ça colle mal avec la vision bisounoursienne comme quoi une interdiction empêche les choses de se dérouler ?

    De là à s'interroger sur les chiffres avancés sans arrêt à ce sujet, est-ce que les tireurs avaient le droit de posséder une arme ou est-ce qu'ils sont passés outre l'interdiction (c'est pas comme s'ils violaient l'interdiction de tuer, soit dit en passant), pourquoi les chiffres sont plus préoccupants là où justement c'est interdit, tout ça, ça implique une réflexion et la réflexion ça fait mal à la tête.

Votre réponse
Postez un commentaire