En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des Canadiens rendent hommage au soldat tué devant le monument aux morts au cours de la fusillade, le 23 octobre, à Ottawa.
 

Le Canada s'est réveillé sous le choc, jeudi, au lendemain de la fusillade contre le Parlement, à Ottawa, au cours de laquelle un soldat a trouvé la mort. Le tireur présumé, tué lors de l'attaque, cherchait à rejoindre la Syrie.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • rowl
    rowl     

    C'est exactement ce que j'ai dit ... Si on ne les laisse partir ils feront les attentats (se vengeront) chez nous ... Mais à la différence de la Syrie et les autres pays qui sont toujours en guerre et la population est armée, nous (les citoyens) ... on n'a pas d'armes !

  • Glochide
    Glochide     

    Cela démontre que s'ils ont décidé de partir il faut les laisser faire ! Les contrarier c'est s'exposer à une vengeance ! La preuve si le canadien avait eu son passeport le soldat serait toujours en vie . Par contre il faut qu'ils y restent ! De toute façon s'ils sont interdits de départ ils ne peuvent qu'avoir une attitude négative et je pèse mes mots , pensant au modérateur .....

  • Jean Aimarre 2.0
    Jean Aimarre 2.0     

    Rétroactivement le Canada se rend compte qu'il aurait peut-être du le laisser partir en Syrie.
    Que peut on faire de ses jeunes qui veulent partir ?
    En tout cas, si ils partent se doit être sans retour !

  • CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum     

    via Paris?

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    [mère canadienne, travaillant aux services fédéraux d'immigration] un comble quand même.

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Ça rejoint une hypothèse que j'avais lancé à plusieurs reprises, ne pouvant quitter le pays où ils vivent car surveillés ou privés de passeports etc... certains n'auront pour se défouler qu'une seule option...

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à Boz Ramboz)

    Donc conclusion laissez les partir mais surtout empêcher les de revenir, c'est tout bénèf pour tout le monde.
    Pas la peine de devenir une dictature qui interdit à des nuisibles d'aller se faire voir ailleurs, ça ne sert à rien et c'est contre-productif vu qu'ils finiront pas se retourner sur les populations des pays où ils vivent.

  • The Defiant
    The Defiant     

    En Syrie ? Il répond à l'appel de Hollande à destituer Assad par tous les moyens ?

Votre réponse
Postez un commentaire