En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Les autorités gabonaises ont brûlé cinq tonnes d’ivoire pour envoyer un signal fort aux braconniers et trafiquants dans la sous-région et à la communauté internationale. Le brasier à lui seul représentait 7 millions et demi d’euros sur le marché noir.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire