En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Aecio Neves, président du Parti social-démocrate brésilien, le 11 mai 2016.
 

Le Tribunal suprême du Brésil a autorisé l'ouverture d'une enquête pour corruption à l'encontre du sénateur Aecio Neves, rival malheureux de Dilma Rousseff à la présidentielle de 2014, dans une décision publiée sur sa page officielle.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire