En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Brasilia et sa banlieue veulent devenir la première région du Brésil sans armes factices.
 

La capitale du Brésil vient d'interdire la vente de pistolets et revolvers factices, par une loi entrée en vigueur cette semaine, la première du genre dans ce pays où le taux d'homicides est l'un des plus élevés du monde.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    L'arme n'est rien sans le criminel qui s'en sert. Or un criminel n'a que faire des interdictions (le crime à la base c'est interdit). Combien de morts par machette, marteaux ou couteaux ? Quant "aux américains" ce sont dans les états où la loi est la plus sévère qu'il y a le plus de criminalité (et inversement). A méditer ...

  • Regis CHL
    Regis CHL     

    Ce n'est pas une si mauvaise idée ! les américains pourraient prendre l'exemple en interdisant la vente des vrais armes, pour commencer ce serait un bon début ! puis en France interdire la chasse et la fabrication d'armes et enfin pour terminer, que dans le monde entier nous bannissions toutes les armes létales ! Alors nos sociétés de singes vireraient plus humaines !

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Le 25 septembre c'est l'équivalent du 1er avril au brésil ?

  • blockdur
    blockdur     

    On a un président factice, çà marche aussi????

Votre réponse
Postez un commentaire