En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La chef de l'opposition birmane Aung San Suu Kyi dans la banlieue de rangun en Birmanie, le 21 août 2015 - Nicolas Asfouri
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Jean Jacques chollez
    Jean Jacques chollez     

    L'UE, qui est incapable de s'occuper de sa zone, de ses frontières veut expliquer au monde entier la route à suivre...
    L'ue qui vit à genou derrière les USA....les birmans se foutent autant de l'UE que beaucoup de citoyens des nations européennes...l'UE n'est pas l'Europe, c'est sa camisole!
    Quand la Birmanie veut rester hors influence américaine, cela vous émeut... L'opposante n'est qu'un pion américain... Plus anglaise de culture que birmane...

  • tintin
    tintin     

    L'UE appelle tous les partis à respecter les résultats. Elle devra également procéder de la sorte le 13 décembre au soir et le 13 mai 2017 lorsque le FN arrivera au pouvoir.

    mcmc220
    mcmc220      (réponse à tintin)

    c'est beau de rêver !!!

Votre réponse
Postez un commentaire