BFMTV Replay du 11 février : la renonciation de Benoît XVI

Retrouvez en moins de deux minutes chrono' le meilleur de l’antenne de BFMTV de ce lundi 11 février. Retour sur la démission du pape Benoît XVI.

Deana Saadoun
Le 11/02/2013 à 21:17
Mis à jour le 11/02/2013 à 21:19

Lasagnes au cheval : la traçabilité de la viande en question 11/02


Mali : échange de tirs entre soldats et islamistes à Gao 11/02


Benoît XVI : entre tradition et crise de l'Eglise - 11/02


Démission de Benoît XVI : "On prie beaucoup pour lui" - 11/02


Voici, résumé en deux minutes chrono, le meilleur de l'antenne BFMTV de ce lundi.

- Mgr Bernard Podvin revient sur la renonciation de Benoît XVI

Le porte-parole de la Conférence des évêques de France, Mgr Bernard Podvin, a réagi sur l’antenne de BFMTV à la démission du pape Benoît XVI. "Je ne me suis pas levé ce matin en m’attendant à une telle nouvelle", a-t-il déclaré. Mgr Bernard Podvin a également ajouté que cette annonce "ne le surprenait pas" au fond de lui-même. Benoît XVI le disait dans son livre Lumière du monde, "un pape qui ne peut plus gouverner à le droit et le devoir de ne plus le faire".

>> Benoît XVI, premier pape à démissionner depuis 1415

- Le directeur de la rédaction de Têtu s'interroge sur l'héritage de Benoît XVI

"Je suis homosexuel, j’entends depuis qu’il est pape, des propos homophobes et injustes." Gilles Wullus a souhaité remettre en doute l’héritage de Benoît XVI et a dénoncé l’opinion du pontife à propos des homosexuels.

>> Démission de Benoît XVI : retour sur une décision rarissime

- Patrick Sauce témoigne des heurts violents à Gao

L’envoyé spécial de BFMTV au Mali, Patrick Sauce, a été témoin des violences entre militaires et djihadistes à Gao. Ce lundi, une troisième explosion a retenti dans la ville située au nord du pays. En 48 heures, la ville a déjà subi deux attentats suicides et plusieurs attaques répétées.

>>  Mali : pas de risque d'enlisement, estime Laurent Fabius

- Scandale de la viande de cheval : des sanctions promises par Guillaume Garot

Le ministre délégué chargé de l’agroalimentaire, Guillaume Garot, a promis des sanctions contre les responsables du scandale portant sur la viande de cheval. "Le consommateur a été trompé, cela mérite une enquête, et c’est d’ailleurs ce que nous avons immédiatement engagé", a-t-il déclaré. "Nous connaîtrons au milieu de la semaine les résultats de cette enquête", ajoute-il avant de poursuivre: "Quoi qu’il en soit, il y aura des sanctions."

>> Lasagnes au cheval : les six protagonistes d'un vaste circuit commercial

La question du jour

Selon vous, le gouvernement Valls conduit-il une politique d’austérité?