Benoît XVI : retour sur l'affaire Vatileaks

Parmi les évènements qui ont pu fragiliser Benoît XVI, il y a l’affaire Vatileaks. Le majordome du pape a été condamné pour avoir divulgué des informations secrètes. Retour sur ce scandale.

Thomas Paulmyer
Le 12/02/2013 à 13:20
Mis à jour le 12/02/2013 à 13:39

Vatileaks : rencontre avec le journaliste par qui le scandale est arrivé


Vatileaks : ouverture du procès du majordome du Pape


C’est l’affaire qui a fragilisé Benoît XVI. Le 23 mai 2012, son majordome Paolo Gabriele est arrêté. Il est soupçonné d'avoir remis des centaines de documents secrets du Vatican à des journalistes italiens, qui les ont ensuite rendus publics.

Le procès public, une première au Vatican

Ce qui est désormais appelé l’affaire Vatileaks, en référence à Wikileaks, fait l’effet d’un séisme au Vatican. Pour la première fois de son histoire, le Saint-Siège va tenir un procès public, à l’automne. Paolo Gabriele reconnaît alors les faits qui lui sont reprochés, et affirme avoir volé ces documents pour éradiquer le mal et la corruption dans l’Eglise. Même s’il a expressément regretté d’avoir nui au pape, l’homme est condamné début octobre à un an et demi de prison.

Une affaire éprouvante pour Benoît XVI

L’histoire va pourtant bien se terminer. En décembre, le majordome est gracié par Benoît XVI en personne. Mais le pape en sort éprouvé de ce scandale. En effet, Paolo Gabriele était son homme de confiance. L'homme l’accompagnait dans tous ses déplacements et l’aider même à s’habiller. L’affaire pourrait donc avoir contribué à son état de fatigue, état qui l’a poussé à démissionner.

La question du jour

Faut-il dissoudre la LDJ, Ligue de défense juive?