Bénin : Paris met en garde contre des risques d'attentat ou d'enlèvement

Le Quai d'Orsay a lancé une mise en garde contre des risques d'attentat ou d'enlèvement au Bénin, ce samedi.

A.S. avec AFP
Le 23/02/2013 à 17:05
Mis à jour le 23/02/2013 à 17:07
Paris déconseille fortement aux ressortissants français de se rendre au nord-est du Bénin. (Capture d'écran Google Maps)

La France a mis en garde samedi contre des risques d'attentat ou d'enlèvement au Bénin, et demandé à ses ressortissants d'observer une "vigilance accrue" dans ce pays.
    
L'engagement de la France au Mali ainsi que celui des pays membres de la Cédéao (Communauté des Etats d'Afrique de l'Ouest) dont fait partie le Bénin, "est susceptible d'avoir des répercussions sur la sécurité des Français résidents ou de passage" dans ce pays, selon le site de conseils aux voyageurs du ministère français des Affaires étrangères.

Le nord-est du pays fortement déconseillé

"Bien que les autorités béninoises se soient engagées à exercer une surveillance particulière sur les lieux exposés, le risque d'enlèvement ou d'attentat existe au Bénin", ajoute-t-il, en déconseillant formellement de se rendre dans la zone nord-est du pays, frontalière avec le Nigeria.

"Il est demandé à tous nos ressortissants d'observer une vigilance accrue et d'adopter une posture de prudence en toutes circonstances", selon le site du ministère.

Une famille de sept Français, trois adultes et quatre enfants, a été enlevée mardi dernier dans l'extrême nord du Cameroun et serait désormais détenue en deux groupes au Nigeria.

Il s'agit du premier enlèvement de Français depuis le début de la guerre lancée par la France le 11 janvier au Mali pour déloger des groupes islamistes armés qui occupaient le nord du pays sahélien.

La question du jour

Consultez-vous les prévisions de trafic avant de prendre la route des vacances?