En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Ben ali annonce qu?il quittera le pouvoir en 2014
 

par Tarek Amara TUNIS (Reuters) - Le président Zine el Abidine ben Ali, qui fait face à une vague de contestation sans précédent depuis son arrivée...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • CSP59000
    CSP59000     

    Bonjour tout le monde. Je l’ai dit et je le répète, l’opposition à la grande joie du pouvoir a broyé tous ses militants sincères et authentiques. Il ne s’agit pas ici de refroidir les ardeurs, de verser dans un masochisme intellectuel ou de remuer le couteau dans la plaie, mais le constat est sans appel : l’opposition n’a plus aucun impact sur la société. La classe politique, à la lumière des dernières émeutes qui ont secoué le pays, a été incapable d’inventer des idées neuves qui rassemblent et qui mobilisent, incapable de répondre aux attentes légitimes du peuple et d’encadrer la société. Reproduisant un discours archaïque, populiste, nos élites semblent sortir d’un passé très lointain qui nous fait penser à un militantisme primitif et violent. Au nom de l’aînesse et d’une légitimité qui n’a plus de sens par les temps que nous vivons, on exige des militants non pas d’être intelligents et imaginatifs, mais d’être inlassablement et impérieusement soumis et sans avis à donner comme si nous étions dans une caserne…L’Algérie de 2011 n’est plus celle des années 50 et 60. Avec la mondialisation, l’Internet et les nouvelles techniques de communication et d’information, le militantisme a changé de forme et de nature. Jouer aux victimes du DRS,parler par la bouche de repris de justice primaires pour chasser les aptitudes, recourir à des scénarios invraisemblables pour se fabriquer une certaine légitimité ou reproduire les procédés si usités durant l’époque du mouvement nationaliste, relève de l’imbécillité et d’un orgueil enfantin. Avec la mondialisation, bien des choses ont changé dans notre vie de tous les jours, bouleversant nos traditions et nos coutumes, notre façon de concevoir les choses. La junte ne peut plus embrigader les esprits même si elle à son service l’école et les medias, et l’opposition ne peut pas justifier son immobilisme et son rejet par le peuple par l’attitude irresponsable du pouvoir qui utilise tous les subterfuges pour assurer son maintien. Il faut sortir de ces archaïsmes dégradants, il faut rompre avec ce militantisme stalinien ou les connivences, les faux semblants, le mensonge, les complaisances, l’auto sublimation et le narcissisme constituent les règles du jeu. Notre opposition doit s’adapter aux nouvelles formes de militantisme basées sur les exigences du savoir, de l’aptitude, de l’union, de l’intelligence, de la transparence, du talent si réellement elle veut être crédible aux yeux du peuple. Posons nous la question suivante : depuis le Congrés de la Soummam à ce jour combien d’initiatives ont été entamées par nos élites pour s’imposer et retablir l’ordre républicain ? Hormis le Contrat de Rome, notre opposition a brillé pas son absence et son silence. Que peut-on dire d’une opposition qui n’invente pas, qui ne réfléchie pas et qui trouve son plaisir dans la nostalgie d’un passé que tout le monde retient en otage.MERCI RMC!!!

  • renoir
    renoir     

    Malin Ben Ali , il a réussi à calmer le jeu . Mais rien ne changera bien sûr . Les espions de la population seront toujours là . Quand on fait tirer sur les jeunes , comment peut-t'on demander la confiance ? Il a juste gagné du temps et camé le jeu . Il est toujours là et pour lui c'est l'essentiel .

  • Cléonisse
    Cléonisse     

    Retraitée française à Hammamet ,je suis allée voir ce qui se passait et (ce serait long à expliquer ici)je peux dire que les vols et incendies ne sont pas le fait des "anti Ben Ali"(qui représentent à mon avis plus de 3/4 de la population,mais de gens payés par le gouvernement pour jeter le discrédit sur eux!
    Je ne crois pas que ,malgré ses discour ,les tunisiens supporteront Ben Ali(et sa clique)encore 3ans!

Votre réponse
Postez un commentaire