En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Sur la base de Bamako, les militaires français se préparent à monter au front
 

BFMTV est allé à la rencontre des centaines de militaires français postés sur la base militaire de Bamako, dans l'attente d'un déploiement sur le front. Là-bas, les soldats préparent leur matériel et affinent leur tactique.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • moimeme
    moimeme     

    je ne suis pas d'accord parfois, mais là, je suis à 100 % d'accord avec vous ! Pour l'instant nous devons être derrière nos soldats, la polémique au vestiaire !

  • Carambar
    Carambar     

    faudrait que les militaires Maliens que l'on voit assis sur leurs chaises dans les reportages se bougent le c... enfin ils n'ont que l'uniforme de soldat miliaires de pacotille

  • VAE  VICTIS
    VAE VICTIS     

    les opposants sont toujours les mêmes, les traîtres gauchistes internationalistes, mélanchon, arto .... complices des assassins islamistes qui tuent et mutilent la population malienne.

  • lion
    lion     

    LE PS VA FAIRE LA GUERRE A DES DEBILES MENTAUX

  • lion
    lion     

    PS EGALE S G

  • lion
    lion     

    faut envoyer les homo , il ouvre les fesses;
    c 'est deux pauvres petits malien sans défense qu 'il bombarde , et ils sont fières d 'eux le hollande avec toutes les planqués

  • la gratouille
    la gratouille     

    Ceux qui ont choisi la guerre sont les assassins du désert .............Solidarité avec nos soldats qui doivent serrer les fesses avnt d'y aller.Ceux qui sont contre cette guerre sont les complices des assassins

  • ninogambino
    ninogambino     

    anciens camarades rentrer cher vous, c'est pas votre guerre

Votre réponse
Postez un commentaire