Aurora : les appels frénétiques aux urgences diffusés au tribunal

Les appels frénétiques aux urgences des témoins du massacre d'Aurora, en juillet dernier, ont été diffusés mardi devant la justice, au deuxième jour d'audiences préliminaires, préludes à un éventuel procès du tireur présumé.

M.R avec AFP
Le 08/01/2013 à 23:32
Mis à jour le 08/01/2013 à 23:33
Une série d'audiences préliminaires qui doivent permettre de déterminer si James Holmes, l'auteur présumé de la fusillade, peut être jugé pour ses actes. (AFP vidéo)

Les appels frénétiques aux urgences des témoins du massacre d'Aurora dans le Colorado, en juillet dernier, ont été diffusés mardi devant la justice. Nous sommes au deuxième jour d'audiences préliminaires, préludes à un éventuel procès du tireur présumé.
    
Dans le premier des 41 poignants appels passés pendant le massacre, qui a coûté la vie à 12 personnes dans un cinéma, 30 détonations sont clairement audibles, empêchant l'officier de permanence d'entendre ce que lui dit son correspondant à l'autre bout du fil.

>> A LIRE AUSSI : Aurora : les témoins racontent la tuerie

"Je n'arrive pas à vous entendre"

Dans un autre, six minutes après le premier appel enregistré à 00H38, l'adolescente Kaylin Bailey, 14 ans, explique à l'officier de permanence que ses deux cousins ont été touchés et que l'un d'entre eux semble ne plus respirer.

"Il faut faire un massage cardiaque à votre cousin qui ne respire plus", déclare l'opérateur. "Je n'arrive pas à vous entendre", répond la jeune fille, dans le chaos environnant.

Ces messages étaient diffusés au deuxième jour d'une série d'audiences préliminaires qui doivent permettre de déterminer si James Holmes, l'auteur présumé de la fusillade, peut être jugé pour ses actes.

12 morts et 70 blessés

Aujourd'hui âgé de 25 ans, le jeune homme avait fait irruption le 20 juillet dernier dans un mutiplexe de la ville d'Aurora, dans la banlieue de Denver, et avait ouvert le feu sur le public d'une séance de minuit de "Batman - The Dark Knight Rises", faisant 12 morts et 70 blessés.
   
Lundi, les officiers de police dépêchés sur le lieu du drame avaient témoigné avec émotion du déluge de violence de la fusillade.

Toute l'actu International

La question du jour

Si cela était possible, seriez-vous prêt à habiter sur une autre planète?