En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pas de répit en libye malgré le ramadan
 

par Missy Ryan et Rania el Gamal TRIPOLI/BENGHAZI (Reuters) - L'armée libyenne et les forces rebelles ont entamé lundi le mois sacré du ramadan sans...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • DAMBALEFORCE
    DAMBALEFORCE     

    Les "rebelles" de Misrata en Libye ont chassé toute la population noire de la ville selon un article du Wall Street Journal intitulé "La ville libyenne déchirée par des luttes tribales" qui fait froid dans le dos.

    Les "rebelles" essaient maintenant de prendre la ville de Tawergha située à environ 50 km, et se proposent de la nettoyer de tous les noirs dès qu’ils l’auront conquise. Est-ce que ce n’est pas ce qu’on appelle d’habitude un "génocide" ?

    Selon l’article du Journal les "rebelles" se considèrent comme des "brigades dont la mission est de purger le pays des esclaves à la peau noire". Le Journal cite un commandant rebelle Ibrahim al-Halbous qui aurait dit, en parlant des Libyens noirs : "Il faut qu’ils fassent leurs valises" et aussi " Tawergha n’existe plus, il ne reste que Misrata."

    Vous ne lirez pas cela dans le New York Times qui est devenu un journal aussi corrompu que la vieille Pravda pendant l’ère soviétique. Depuis le début du conflit libyen, les éditoriaux du Wall Street Journal insistent sur le fait que les "rebelles" sont racistes et se sont servi des allégations comme quoi Mouammar al-Kadhafi avait employé des mercenaires d’autres pays d’Afrique pour massacrer les Libyens noirs.

    Les preuves de lynchage public de noirs sont disponibles sur le net en faisant une simple recherche sur Google ou Youtube même si le New York Times a complètement ignoré ce fait capital. Peut-on croire que si des gens d’origine africaine contrôlaient les éditoriaux du New York Times ou même ses pages politiques, une information aussi importante et aussi accablante aurait été passée sous silence ?

    Si c’était le contraire et que des Libyens noirs se livraient à un nettoyage ethnique contre des Libyens qui n’étaient pas noirs, les gens qui contrôlent les éditoriaux et les pages d’information du New York Times ignoreraient-ils la nouvelle ? De toute évidence, cela n’ennuie pas tellement les sages du Times que des Libyens noirs soient liquidés à cause de la couleur de leur peau.

    Au contraire, comme dans un éditorial récent, le New York Times se vante de soutenir la campagne de bombardements de l’OTAN qui a causé la mort de 20 civils rien que cette semaine. Le Times n’a pas non plus mentionné que le réprésentant Dennis Kucinich (Démocrate - NdR) avait demandé que le tribunal criminel international (ICC) mette en examen des commandants de l’OTAN qui auraient commis des crime de guerre en rapport avec les meurtres de civils.

    Le Times ne peut pas parler du nettoyage ethnique des Libyens et des immigrants noirs en provenance d’autres pays d’Afrique parce que cela entacherait la réputation des "rebelles" que le Times soutient inconditionnellement bien que le ICC ait rapporté qu’ils avaient commis des crimes de guerre. Le Times préfère s’en tenir à sa narrative simpliste " Le méchant al Kadhafi " et " Les bons rebelles " sans se soucier du fait que, toujours selon le Wall Street Journal, les rebelles soient entraînés par d’anciens leaders d’al-Qaeda qui ont été relâchés de la prison de Guantanamo par les USA.

    Le Times a aussi complètement passé sous silence le plan de paix de l’Union Africaine qui appelle notamment à un cessez le feu, à des négociations pour une constitution et des élections démocratiques sous le contrôle de la communauté internationale.

    Comment doit-on qualifier le refus du Times de parler du nettoyage ethnique des Libyens noirs par les "rebelles" de Misrata avec l’aide de l’OTAN ? Cela fait-il du New York Times le complice du nettoyage ethnique, lui qui non seulement passe délibérément sous silence ces exactions mais décrit mensongèrement les "rebelles" comme les sauveurs de la Libye ?

  • bibidu13
    bibidu13     

    comme quoi le ramadan et le halal font qu'un,c'est du bizness et oui...

  • le vrai visage de la guerre
    le vrai visage de la guerre     

    puissent avoir un electrochoc (attention âme sensible et -18 ans s'abstenir): http://vkontakte.ru/video_ext.php?oid=4395641&id=145358185&hash=95a7a845a167bed9

  • Trotaxé
    Trotaxé     

    La secte est d'après ses adeptes une religion de paix, malgré ses versets écrits, il y a 600 la terre a connu l'inquisition, maintenant rebelote, le genre de mêmes arriérés, chercher l'erreur !

  • greyeye
    greyeye     

    Dites moi en France est ce qu'il y a de vrai journalistes ou seulement des retranscripteur des dépêches AFP?
    Pour informations puisque RMC et les autres médias français cachent la vérité.
    - La ville d'Adjabiya est tombé sous le contrôle de force de Khadafi depuis hier.
    plusieurs centaines (et c'est véridique)de rebelles capturés et d'autres se sont enfuis.
    - Al quaida a pris le contrôle du CNT et comble du comble est soutenu par France de Sarko et USA de OBAMA. Ben Laden mort, al quaida devient fréquentable.
    - Hier à Benghazi, plus de 300 soldats de khadafi ont été libéré de Benghazi par les forces spéciales loyales à khadafi. Si benghazi est contrôlé par le CNT et black water, comment expliqué cette inscurtion de l'armée régulière là bas.

    http://www.youtube.com/watch?v=omqkLbfzKPo&feature=player_embedded

    - Depuis hier des drapeaux vert de la Lybie apparaissent un peu partout sur les toits de Benghazi et de nombreuses tribus ainsi que les touareg ont décidé de se rallier à Khadafi.

    - Le siège du CNT à Benghazi est moitié détruit
    - Le CNT et son chef Moustapha abdeljalil ont quitté Benghazi et se sont refugié dans la ville de Toubrouk.

    Merci aux médias Russes, brésiliens et chinois de nous diffuser une information équilibrée et impartiale sur la tragédie du peuple LYbien.
    Le 01 aout une manifestation de près d'un million de personnes acclamait le guide Lybien.
    1 million de personne sur moins de 10 millions d'habitants. ça parle plus que les plans serrés de france TV des manifestations des pro CNT à Benghazi.

    http://www.youtube.com/watch?v=WRE-y8KNEsc&feature=player_embedded

    Après La Lybie viendra l'heure de bouter les puissances destabilisatrices de Côte d'Ivoire.

  • sadob75
    sadob75     

    bizar ke nos journaleu ne parle pas ds drapeau brandit vert accroché ds benghazi ,de la repression des rebelles et de la presence d alqaida partout maintenant

Votre réponse
Postez un commentaire