En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Une école pour filles à Nairobi en mai 2016 (photo d'illustration)
 

Au Kenya, certaines fillettes ne retournent pas dans leurs familles pour les vacances de fin d'année mais restent dans leurs écoles. Maintenus ouverts, les établissements scolaires font office de refuge pour protéger les filles des mutilations génitales.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire