En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les secouristes et ambulanciers sur le lieu des attentats de Boston.
 

Un agent du FBI a tué un suspect lié aux attentats de Boston qu'il était venu interroger à Orlando, après que celui-ci l'a attaqué.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Enquêter sur les circonstances c'est parfaitement normal. Pour le reste je suis d'accord avec vous. Sachant qu'une fois encore il est question du président alors que ceux qui ont le dernier mot sont les juges.

  • alex30000
    alex30000     

    Là-bas, ça ne rigole pas.

    Ici, nous aurions eu droit à un nouveau discours de notre ministre de l'intérieur qui serait venu sur place pour parler de ce fâcheux incident, précisant bien que toute la lumière serait faite sur cette affaire afin de déterminer si l'agent était bien en état de légitime défense et qu'il ne pouvait pas faire autrement que "de faire usage de son arme à feu dans l'exercice de ses fonctions", l'agent aurait été mis aux arrêts avec les boeufs--carottes sur le dos (je ne nie pas qu'il y aura un enquête aux states, mais je pense qu'ils n'en feront pas un fromage), on aurait bien diffusé le nom de l'agent au cas où des complices, ou voyous en manque de motifs pour tout casser auraient envie de retrouver son domicile et aller menacer sa famille et mettre le feu à sa piole, Madame la ministre de la justice aurait sûrement fait le déplacement aussi, afin de montrer à tous les délinquants de France qu'elle était très touchée par la mort de ce "martyr" (et oui, en France, 5 minutes après qu'une bordille soit descendue par la police, on commence déjà à employer le mot "martyr"), et à son tour elle nous aurait précisé que toute la lumière serait faite sur cette affaire afin de déterminer si l'agent était bien en état de légitime défense et qu'il ne pouvait pas faire autrement que "de faire usage de son arme à feu dans l'exercice de ses fonctions", et bla bla bla, et bla bla bla, il aurait fallu mobiliser des centaines de policiers pour tranquilliser les quartier environnants, nous aurions eu droit à des émeutes de banlieues durant les 6 ou 8 nuits qui suivent, notre président de la république nous aurait rappelé que c'est lui le président de la république, et qu'en tant que président de la république il se doit de faire son devoir, c'est à dire de faire en sorte que toute la lumière soit faite sur cette affaire afin de déterminer si l'agent était bien en état de légitime défense et qu'il ne pouvait pas faire autrement que "de faire usage de son arme à feu dans l'exercice de ses fonctions",et qu'il prévoyait, en tant que président de la république, de faire faire une loi par ses ministres de l'intérieur et de la justice, afin que des suspects à haut risque qui attaquent les forces de l'ordre ne puissent plus être mis en danger de la sorte.
    Et pendant ce temps, Charles Ingalls coupe du bois.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    D'après "le monde" le policier serait militant UMP et la victime une jeune homosexuel qui lui avait avoué vouloir se marier.

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    et hop ! un de moins !

  • leane
    leane     

    Ce n'est pas vraiment comme en France...Bon, il est vrai que le FBI c'est autre chose.

  • trabucaire
    trabucaire     

    la police doit en toutes circonstances rester maitre du terrain,bien sur en ouvrant le feu,celà calmera les délinquants

  • 1351917
    1351917     

    -1 ^^

  • Bitonio
    Bitonio     

    Ça change de nos poulets qui n'ont même pas le droit de faire un croc en jambe à un fuyard

Votre réponse
Postez un commentaire