En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Attaque chimique en Syrie: Washington enquête sur une éventuelle complicité de Moscou

L'hôpital de la ville syrienne de Khan Sheikoun, où étaient soignés des victimes de l'attaque au gaz, avant qu'il ne soit bombardé.
 

 

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Sang9
    Sang9     

    Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage ! Ils vont peut-être même trouver des armes de destruction massive. A l'or noir les rends tous fous !

Votre réponse
Postez un commentaire