En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
627.000 personnes sont mortes du paludisme en 2012 selon l'OMS.
 

Une forme émergente de paludisme, mortelle et dangereuse, se propage en Malaisie sous l’effet de la déforestation, révèle une étude. Il pourrait que la maladie se transmette déjà de l'humain à l'humain.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    ...se propage en Malaisie sous l’effet de la déforestation...
    Ben voilà, ils l'ont pas volé celle-là.

    AVIS52
    AVIS52      (réponse à Boz Ramboz)

    oui ils l'ont peut-être cherché mais nous en sommes aussi responsables. Qui a voulu les jolis meubles de jardins, la bonne huile de palme etc. Sous l'effet du réchauffement le moustique tigre s'est installé chez nous. Autrefois il n'aurait pas survécu au climat, aujourd'hui si. Celui de Malaisie viendra peut être un jour se rappeler à notre bon souvenir...

  • pistache33
    pistache33     

    La nature va se charger de dépeupler le monde, alors laissons faire la mature je préfère ça a une guerre.

  • Ebichu
    Ebichu     

    certains appelleront ça du karma, d'autre un juste retour des choses, bref peu importe si seulement la chine pouvait être touché on sauverait peut être quelques espèces de la faune et la flore au passage... à voir les articles aujourd'hui encore sur le trafic d'ivoire qui part dans son immense majorité en chine! bref ebola, maintenant un nouveau palu, on aura quoi en 2015?

  • liberty
    liberty     

    Encore à cause de l'homme, adepte de l'autodestruction.

  • Badvann
    Badvann     

    C'est une réaction de la Nature contre la surpopulation humaine

Votre réponse
Postez un commentaire