En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La poignée de main, puis l'entretien entre Barack Obama et Vladimir Poutine au G20 de Saint-Petersbourg le 5 septembre avaient marqué le réchauffement des relations russo-américaines.
 

Pour la première fois depuis le début du conflit syrien, le Conseil de Sécurité de l’ONU pourrait adopter un texte commun. Celui-ci vise à contraindre la Syrie à détruire ses armes chimiques. Le vote aurait lieu dès ce vendredi soir.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • ColibRIC41AC
    ColibRIC41AC     

    L’administration Obama n’est pas sûre de son décompte des victimes de la ghouta :
    L’administration Obama avait initialement chiffré les victimes des gaz dans la ghouta de Damas, le 21 août 2013, à 1 429, tandis que le gouvernement français en comptait 281 [1].
    Selon Reuters, le chiffre officiel états-unien pourrait inclure non seulement des victimes de gaz, mais aussi celles de bombardements classiques ou toute autre personne décédée [2].
    L’agence conclut en citant Paul Pillar, l’ancien directeur du Renseignement US au Proche-Orient. Selon lui, l’administration Obama a commis une erreur en donnant un chiffre trop précis, surtout dans le contexte d’une guerre civile.
    L’administration Obama reste cependant ferme sur un point : pour elle, l’armée arabe syrienne a bien fait usage de gaz de combats contre sa propre population. 14/09/13
    ¤ Contre la trahison des élites > Agir pour une Constitution d'origine Citoyenne.
    ¤ Chaque jour réinformons nos concitoyens. Ne laissons plus les médias d'opinion préparer le peuple à accepter les actions néfastes de nos dirigeants qui détiennent notre avenir entre leurs mains.

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    yalta sans les anglais ! allez zou, à la trappe ! :))

  • 1351917
    1351917     

    bla bla bla nouvelle defaite retentissante de Fabius la Russie aura toujours le dernier mot avec la Chine en cas de pépin syrien. Ce qu'il faut reternir: la determination de la Russie, la bande de sous-m.rdes des rebelles terroristes n'aura profité sur le terrain d'aucun bombardement sauvage contre la Syrie d'une coalition-gangster sans mandat ONU voulue par Fabius et Hollande.

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    l'accord s'est bien fait entre les deux puissances que sont les états-unis et la russie. Le positif est que les armes chimiques de la Syrie soient récupérées. Le rôle de la France est minime.

  • boris2747
    boris2747     

    Du vent.

  • Alfarian
    Alfarian     

    Cet accord est du pipeau, on s'est fait avoir et Hollande recule lachement.
    Aucune sanction automatique, donc les Russes ont juste gagnés du temps. Si il y a encore utilisation d'armes chimiques ou que Assad ne détruit pas les siennes, on ne pourra rien faire car y aura le véto russe.

Votre réponse
Postez un commentaire