En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Lutz Bachmann, fondateur du mouvement Pegida, le 12 janvier 2015 à Dresde
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • parletroudelaserrure
    parletroudelaserrure     

    alors la censure, on s'amuse !!!!

  • parletroudelaserrure
    parletroudelaserrure     

    Allemagne/france même combat pour museler les gêneurs..
    Les allemands déchantent. Les immigrés que le pays a accueillis il ya déjà quelques dizaines de jours se montrent beaucoup moins „calmes”...
    Aujourd'hui le ministre de l'interieur allemand Thomas de Maiziere déclare :
    „C’est un problème sérieux” c’est ainsi qu’a qualifié le Ministre de l’Intérieur Allemand Thomas de Maiziere la situation et le comportement des centaines de immigrés que l’Allemagne a accueilli dernièrement, en grande pompe, sur son sol.

    Tout d’abord le ministre s’inquiète que la majorité d’entre-deux n’est « pas enregistrée » par l’Etat. Ils pourraient ainsi y avoir quelques 290.000 migrants sans « papiers » qui séjournent de manière totalement anonyme actuellement en Allemagne. Par ailleurs le ministre de Maiziere a critiqué le comportement d’une grande partie des immigrés accueilli dans son pays.

    De Maiziere, en effet, estime que les immigrés accueilli par l’Allemagne ont très rapidement changé de comportement. „Jusqu’à cet été, les migrants furent tous reconnaissants de pouvoir séjourner chez nous, eux-mêmes se tournaient vers nous, demandant où est la police, ou est le Bureau Fédéral (Endroit qui s’occupe d’enregistré les exilés et les migrants – ndlr) , ils demandaient qu’on leur octroie une place ( dans un centre d’accueil – ndlr)”, explique le Ministre de l’Intérieur à la télévision allemande ZDF.

    – „A partir de cette période, la situation a changée, explique-t-il, pour lui, désormais les migrants veulent eux-mêmes décider de ce qu’ils veulent faire, de s’enregistrer ou non, par exemple” (...) „Ils quittent le centre d’accueil, ils font appel à un taxi ; ils ont pour cela, et c’est étrange, de l’argent et font ainsi des centaines de kilomètres. Ils font grève car les centre leur déplaisent et la nourriture ‘n’est pas bonne’. Ils prennent parti dans des rixes ». assure le ministre.
    „ILS DOIVENT RECONNAÎTRE NOTRE ORDRE LÉGISLATIF”
    Le patron du ressort des Affaires Intérieures Allemand a admis qu’il s’agit, compte tenu du nombre très important d’immigrés dans son pays, d’un plus petit pourcentage de cas problématique, mais il rappelle toutefois que „des personnes qui se rendent an Allemagne il demeure exigé qu’elles se plient aux règles de l’ordre législatif » de Berlin…

  • parletroudelaserrure
    parletroudelaserrure     

    Allemagne/france même combat pour museler les gêneurs..
    Les allemands déchantent. Les immigrés que le pays a accueillis il ya déjà quelques dizaines de jours se montrent beaucoup moins „calmes”...
    Aujourd'hui le ministre de l'interieur allemand Thomas de Maiziere déclare :
    „C’est un problème sérieux” c’est ainsi qu’a qualifié le Ministre de l’Intérieur Allemand Thomas de Maiziere la situation et le comportement des centaines de immigrés que l’Allemagne a accueilli dernièrement, en grande pompe, sur son sol.

    Tout d’abord le ministre s’inquiète que la majorité d’entre-deux n’est « pas enregistrée » par l’Etat. Ils pourraient ainsi y avoir quelques 290.000 migrants sans « papiers » qui séjournent de manière totalement anonyme actuellement en Allemagne. Par ailleurs le ministre de Maiziere a critiqué le comportement d’une grande partie des immigrés accueilli dans son pays.

    De Maiziere, en effet, estime que les immigrés accueilli par l’Allemagne ont très rapidement changé de comportement. „Jusqu’à cet été, les migrants furent tous reconnaissants de pouvoir séjourner chez nous, eux-mêmes se tournaient vers nous, demandant où est la police, ou est le Bureau Fédéral (Endroit qui s’occupe d’enregistré les exilés et les migrants – ndlr) , ils demandaient qu’on leur octroie une place ( dans un centre d’accueil – ndlr)”, explique le Ministre de l’Intérieur à la télévision allemande ZDF.

    – „A partir de cette période, la situation a changée, explique-t-il, pour lui, désormais les migrants veulent eux-mêmes décider de ce qu’ils veulent faire, de s’enregistrer ou non, par exemple” (...) „Ils quittent le centre d’accueil, ils font appel à un taxi ; ils ont pour cela, et c’est étrange, de l’argent et font ainsi des centaines de kilomètres. Ils font grève car les centre leur déplaisent et la nourriture ‘n’est pas bonne’. Ils prennent parti dans des rixes ». assure le ministre.
    „ILS DOIVENT RECONNAÎTRE NOTRE ORDRE LÉGISLATIF”
    Le patron du ressort des Affaires Intérieures Allemand a admis qu’il s’agit, compte tenu du nombre très important d’immigrés dans son pays, d’un plus petit pourcentage de cas problématique, mais il rappelle toutefois que „des personnes qui se rendent an Allemagne il demeure exigé qu’elles se plient aux règles de l’ordre législatif » de Berlin…

  • parletroudelaserrure
    parletroudelaserrure     

    Allemagne/france même combat pour museler les gêneurs..
    Les allemands déchantent. Les immigrés que le pays a accueillis il ya déjà quelques dizaines de jours se montrent beaucoup moins „calmes”...
    Aujourd'hui le ministre de l'interieur allemand Thomas de Maiziere déclare :
    „C’est un problème sérieux” c’est ainsi qu’a qualifié le Ministre de l’Intérieur Allemand Thomas de Maiziere la situation et le comportement des centaines de immigrés que l’Allemagne a accueilli dernièrement, en grande pompe, sur son sol.

    Tout d’abord le ministre s’inquiète que la majorité d’entre-deux n’est « pas enregistrée » par l’Etat. Ils pourraient ainsi y avoir quelques 290.000 migrants sans « papiers » qui séjournent de manière totalement anonyme actuellement en Allemagne. Par ailleurs le ministre de Maiziere a critiqué le comportement d’une grande partie des immigrés accueilli dans son pays.

    De Maiziere, en effet, estime que les immigrés accueilli par l’Allemagne ont très rapidement changé de comportement. „Jusqu’à cet été, les migrants furent tous reconnaissants de pouvoir séjourner chez nous, eux-mêmes se tournaient vers nous, demandant où est la police, ou est le Bureau Fédéral (Endroit qui s’occupe d’enregistré les exilés et les migrants – ndlr) , ils demandaient qu’on leur octroie une place ( dans un centre d’accueil – ndlr)”, explique le Ministre de l’Intérieur à la télévision allemande ZDF.

    – „A partir de cette période, la situation a changée, explique-t-il, pour lui, désormais les migrants veulent eux-mêmes décider de ce qu’ils veulent faire, de s’enregistrer ou non, par exemple” (...) „Ils quittent le centre d’accueil, ils font appel à un taxi ; ils ont pour cela, et c’est étrange, de l’argent et font ainsi des centaines de kilomètres. Ils font grève car les centre leur déplaisent et la nourriture ‘n’est pas bonne’. Ils prennent parti dans des rixes ». assure le ministre.
    „ILS DOIVENT RECONNAÎTRE NOTRE ORDRE LÉGISLATIF”
    Le patron du ressort des Affaires Intérieures Allemand a admis qu’il s’agit, compte tenu du nombre très important d’immigrés dans son pays, d’un plus petit pourcentage de cas problématique, mais il rappelle toutefois que „des personnes qui se rendent an Allemagne il demeure exigé qu’elles se plient aux règles de l’ordre législatif » de Berlin…

  • parletroudelaserrure
    parletroudelaserrure     

    Allemagne/france même combat pour museler les gêneurs..
    Les allemands déchantent. Les immigrés que le pays a accueillis il ya déjà quelques dizaines de jours se montrent beaucoup moins „calmes”...
    Aujourd'hui le ministre de l'interieur allemand Thomas de Maiziere déclare :
    „C’est un problème sérieux” c’est ainsi qu’a qualifié le Ministre de l’Intérieur Allemand Thomas de Maiziere la situation et le comportement des centaines de immigrés que l’Allemagne a accueilli dernièrement, en grande pompe, sur son sol.

    Tout d’abord le ministre s’inquiète que la majorité d’entre-deux n’est « pas enregistrée » par l’Etat. Ils pourraient ainsi y avoir quelques 290.000 migrants sans « papiers » qui séjournent de manière totalement anonyme actuellement en Allemagne. Par ailleurs le ministre de Maiziere a critiqué le comportement d’une grande partie des immigrés accueilli dans son pays.

    De Maiziere, en effet, estime que les immigrés accueilli par l’Allemagne ont très rapidement changé de comportement. „Jusqu’à cet été, les migrants furent tous reconnaissants de pouvoir séjourner chez nous, eux-mêmes se tournaient vers nous, demandant où est la police, ou est le Bureau Fédéral (Endroit qui s’occupe d’enregistré les exilés et les migrants – ndlr) , ils demandaient qu’on leur octroie une place ( dans un centre d’accueil – ndlr)”, explique le Ministre de l’Intérieur à la télévision allemande ZDF.

    – „A partir de cette période, la situation a changée, explique-t-il, pour lui, désormais les migrants veulent eux-mêmes décider de ce qu’ils veulent faire, de s’enregistrer ou non, par exemple” (...) „Ils quittent le centre d’accueil, ils font appel à un taxi ; ils ont pour cela, et c’est étrange, de l’argent et font ainsi des centaines de kilomètres. Ils font grève car les centre leur déplaisent et la nourriture ‘n’est pas bonne’. Ils prennent parti dans des rixes ». assure le ministre.
    „ILS DOIVENT RECONNAÎTRE NOTRE ORDRE LÉGISLATIF”
    Le patron du ressort des Affaires Intérieures Allemand a admis qu’il s’agit, compte tenu du nombre très important d’immigrés dans son pays, d’un plus petit pourcentage de cas problématique, mais il rappelle toutefois que „des personnes qui se rendent an Allemagne il demeure exigé qu’elles se plient aux règles de l’ordre législatif » de Berlin…

  • parletroudelaserrure
    parletroudelaserrure     

    Allemagne/france même combat pour museler les gêneurs..
    Les allemands déchantent. Les immigrés que le pays a accueillis il ya déjà quelques dizaines de jours se montrent beaucoup moins „calmes”...
    Aujourd'hui le ministre de l'interieur allemand Thomas de Maiziere déclare :
    „C’est un problème sérieux” c’est ainsi qu’a qualifié le Ministre de l’Intérieur Allemand Thomas de Maiziere la situation et le comportement des centaines de immigrés que l’Allemagne a accueilli dernièrement, en grande pompe, sur son sol.

    Tout d’abord le ministre s’inquiète que la majorité d’entre-deux n’est « pas enregistrée » par l’Etat. Ils pourraient ainsi y avoir quelques 290.000 migrants sans « papiers » qui séjournent de manière totalement anonyme actuellement en Allemagne. Par ailleurs le ministre de Maiziere a critiqué le comportement d’une grande partie des immigrés accueilli dans son pays.

    De Maiziere, en effet, estime que les immigrés accueilli par l’Allemagne ont très rapidement changé de comportement. „Jusqu’à cet été, les migrants furent tous reconnaissants de pouvoir séjourner chez nous, eux-mêmes se tournaient vers nous, demandant où est la police, ou est le Bureau Fédéral (Endroit qui s’occupe d’enregistré les exilés et les migrants – ndlr) , ils demandaient qu’on leur octroie une place ( dans un centre d’accueil – ndlr)”, explique le Ministre de l’Intérieur à la télévision allemande ZDF.

    – „A partir de cette période, la situation a changée, explique-t-il, pour lui, désormais les migrants veulent eux-mêmes décider de ce qu’ils veulent faire, de s’enregistrer ou non, par exemple” (...) „Ils quittent le centre d’accueil, ils font appel à un taxi ; ils ont pour cela, et c’est étrange, de l’argent et font ainsi des centaines de kilomètres. Ils font grève car les centre leur déplaisent et la nourriture ‘n’est pas bonne’. Ils prennent parti dans des rixes ». assure le ministre.
    „ILS DOIVENT RECONNAÎTRE NOTRE ORDRE LÉGISLATIF”
    Le patron du ressort des Affaires Intérieures Allemand a admis qu’il s’agit, compte tenu du nombre très important d’immigrés dans son pays, d’un plus petit pourcentage de cas problématique, mais il rappelle toutefois que „des personnes qui se rendent an Allemagne il demeure exigé qu’elles se plient aux règles de l’ordre législatif » de Berlin…

  • parletroudelaserrure
    parletroudelaserrure     

    Allemagne/france même combat pour museler les gêneurs..
    Les allemands déchantent. Les immigrés que le pays a accueillis il ya déjà quelques dizaines de jours se montrent beaucoup moins „calmes”...
    Aujourd'hui le ministre de l'interieur allemand Thomas de Maiziere déclare :
    „C’est un problème sérieux” c’est ainsi qu’a qualifié le Ministre de l’Intérieur Allemand Thomas de Maiziere la situation et le comportement des centaines de immigrés que l’Allemagne a accueilli dernièrement, en grande pompe, sur son sol.

    Tout d’abord le ministre s’inquiète que la majorité d’entre-deux n’est « pas enregistrée » par l’Etat. Ils pourraient ainsi y avoir quelques 290.000 migrants sans « papiers » qui séjournent de manière totalement anonyme actuellement en Allemagne. Par ailleurs le ministre de Maiziere a critiqué le comportement d’une grande partie des immigrés accueilli dans son pays.

    De Maiziere, en effet, estime que les immigrés accueilli par l’Allemagne ont très rapidement changé de comportement. „Jusqu’à cet été, les migrants furent tous reconnaissants de pouvoir séjourner chez nous, eux-mêmes se tournaient vers nous, demandant où est la police, ou est le Bureau Fédéral (Endroit qui s’occupe d’enregistré les exilés et les migrants – ndlr) , ils demandaient qu’on leur octroie une place ( dans un centre d’accueil – ndlr)”, explique le Ministre de l’Intérieur à la télévision allemande ZDF.

    – „A partir de cette période, la situation a changée, explique-t-il, pour lui, désormais les migrants veulent eux-mêmes décider de ce qu’ils veulent faire, de s’enregistrer ou non, par exemple” (...) „Ils quittent le centre d’accueil, ils font appel à un taxi ; ils ont pour cela, et c’est étrange, de l’argent et font ainsi des centaines de kilomètres. Ils font grève car les centre leur déplaisent et la nourriture ‘n’est pas bonne’. Ils prennent parti dans des rixes ». assure le ministre.
    „ILS DOIVENT RECONNAÎTRE NOTRE ORDRE LÉGISLATIF”
    Le patron du ressort des Affaires Intérieures Allemand a admis qu’il s’agit, compte tenu du nombre très important d’immigrés dans son pays, d’un plus petit pourcentage de cas problématique, mais il rappelle toutefois que „des personnes qui se rendent an Allemagne il demeure exigé qu’elles se plient aux règles de l’ordre législatif » de Berlin…

  • parletroudelaserrure
    parletroudelaserrure     

    Allemagne/france même combat pour museler les gêneurs..
    Les allemands déchantent. Les immigrés que le pays a accueillis il ya déjà quelques dizaines de jours se montrent beaucoup moins „calmes”...
    Aujourd'hui le ministre de l'interieur allemand Thomas de Maiziere déclare :
    „C’est un problème sérieux” c’est ainsi qu’a qualifié le Ministre de l’Intérieur Allemand Thomas de Maiziere la situation et le comportement des centaines de immigrés que l’Allemagne a accueilli dernièrement, en grande pompe, sur son sol.

    Tout d’abord le ministre s’inquiète que la majorité d’entre-deux n’est « pas enregistrée » par l’Etat. Ils pourraient ainsi y avoir quelques 290.000 migrants sans « papiers » qui séjournent de manière totalement anonyme actuellement en Allemagne. Par ailleurs le ministre de Maiziere a critiqué le comportement d’une grande partie des immigrés accueilli dans son pays.

    De Maiziere, en effet, estime que les immigrés accueilli par l’Allemagne ont très rapidement changé de comportement. „Jusqu’à cet été, les migrants furent tous reconnaissants de pouvoir séjourner chez nous, eux-mêmes se tournaient vers nous, demandant où est la police, ou est le Bureau Fédéral (Endroit qui s’occupe d’enregistré les exilés et les migrants – ndlr) , ils demandaient qu’on leur octroie une place ( dans un centre d’accueil – ndlr)”, explique le Ministre de l’Intérieur à la télévision allemande ZDF.

    – „A partir de cette période, la situation a changée, explique-t-il, pour lui, désormais les migrants veulent eux-mêmes décider de ce qu’ils veulent faire, de s’enregistrer ou non, par exemple” (...) „Ils quittent le centre d’accueil, ils font appel à un taxi ; ils ont pour cela, et c’est étrange, de l’argent et font ainsi des centaines de kilomètres. Ils font grève car les centre leur déplaisent et la nourriture ‘n’est pas bonne’. Ils prennent parti dans des rixes ». assure le ministre.
    „ILS DOIVENT RECONNAÎTRE NOTRE ORDRE LÉGISLATIF”
    Le patron du ressort des Affaires Intérieures Allemand a admis qu’il s’agit, compte tenu du nombre très important d’immigrés dans son pays, d’un plus petit pourcentage de cas problématique, mais il rappelle toutefois que „des personnes qui se rendent an Allemagne il demeure exigé qu’elles se plient aux règles de l’ordre législatif » de Berlin…

  • parletroudelaserrure
    parletroudelaserrure     

    Allemagne/france même combat pour museler les gêneurs..
    Les allemands déchantent. Les immigrés que le pays a accueillis il ya déjà quelques dizaines de jours se montrent beaucoup moins „calmes”...
    Aujourd'hui le ministre de l'interieur allemand Thomas de Maiziere déclare :
    „C’est un problème sérieux” c’est ainsi qu’a qualifié le Ministre de l’Intérieur Allemand Thomas de Maiziere la situation et le comportement des centaines de immigrés que l’Allemagne a accueilli dernièrement, en grande pompe, sur son sol.

    Tout d’abord le ministre s’inquiète que la majorité d’entre-deux n’est « pas enregistrée » par l’Etat. Ils pourraient ainsi y avoir quelques 290.000 migrants sans « papiers » qui séjournent de manière totalement anonyme actuellement en Allemagne. Par ailleurs le ministre de Maiziere a critiqué le comportement d’une grande partie des immigrés accueilli dans son pays.

    De Maiziere, en effet, estime que les immigrés accueilli par l’Allemagne ont très rapidement changé de comportement. „Jusqu’à cet été, les migrants furent tous reconnaissants de pouvoir séjourner chez nous, eux-mêmes se tournaient vers nous, demandant où est la police, ou est le Bureau Fédéral (Endroit qui s’occupe d’enregistré les exilés et les migrants – ndlr) , ils demandaient qu’on leur octroie une place ( dans un centre d’accueil – ndlr)”, explique le Ministre de l’Intérieur à la télévision allemande ZDF.

    – „A partir de cette période, la situation a changée, explique-t-il, pour lui, désormais les migrants veulent eux-mêmes décider de ce qu’ils veulent faire, de s’enregistrer ou non, par exemple” (...) „Ils quittent le centre d’accueil, ils font appel à un taxi ; ils ont pour cela, et c’est étrange, de l’argent et font ainsi des centaines de kilomètres. Ils font grève car les centre leur déplaisent et la nourriture ‘n’est pas bonne’. Ils prennent parti dans des rixes ». assure le ministre.
    „ILS DOIVENT RECONNAÎTRE NOTRE ORDRE LÉGISLATIF”
    Le patron du ressort des Affaires Intérieures Allemand a admis qu’il s’agit, compte tenu du nombre très important d’immigrés dans son pays, d’un plus petit pourcentage de cas problématique, mais il rappelle toutefois que „des personnes qui se rendent an Allemagne il demeure exigé qu’elles se plient aux règles de l’ordre législatif » de Berlin…

  • C J P
    C J P     

    ICI COMME AILLEURS, le premier qui dit la vérité seras exécuté.

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire