En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le candidat de Syriza et possible futur Premier ministre grec Alexis Tsipras
 

 Alexis Tsipras, leader de Syriza, a voté dimanche en Grèce lors des élections législatives anticipées et adressé un nouveau message de défiance à l'encontre de Bruxelles. Malgré des sondages défavorables, le principal opposant et Premier ministre sortant Antonis Samaras a fait part de son optimisme. 

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • tier
    tier     

    Et si l'europe actuelle ne veut rien négocier avec ce parti, quid de ce qu'il pourrait mettre en oeuvre.
    En fait, n'est elle pas là la vraie question ?
    Ce parti, élu (admettons qu'il le soit dans quelques heures) par son peuple pour ne plus subir l'austérité voulu par la troïka, n'aura pas le choix : quitter l'europe, l'euro et ne pas payer ces dettes ?
    De toute façon, tous ces milliards donnés à la Grèce sont perdus, on le sait déjà.
    Les véritables responsables de la venues de la Grèce dans l'europe (compte falsifiés pour pouvoir prétendre à l'entrée) ne sont bizarrement pas inquiétés : vive l'europe des banksters et des politicards véreux !

  • sclp
    sclp     

    Je lui souhaite de réussir ainsi qu'à la Grèce toute entière. Cependant, l'Europe, elle, veut l'austérité pour pouvoir entretenir les privilégiés.

  • librepenseur
    librepenseur     

    L'EU telle qu'elle a été organisée est plus qu'une construction. C'est un dogme, voire une religion. La SOLIDARITE s'appliquera donc, et vous avez rien a dire, vos politiciens UMPS ont votés les traités . C'a c'est sur, si 30% des Francais FN était representés par le nombre de députés qu'il devraient avoir, c'a ne serait pas arrive. Trop tard, il faut raquer, et les institutions financieres savent tres bien que vous avez encore beaucoup d'économies dans vos caisses d'épargne. Même Christine Lagarde l’a fait remarquer il y a quelques mois. Il y a encore de la marge pour aider à sauver le dogme !!!

    Gpasdepseudo
    Gpasdepseudo      (réponse à librepenseur)

    Arrêtez la désinformation partisane, le FN a fait 30% bien après les décisions concernant l'UE. Notamment, depuis 1992.

    CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum      (réponse à Gpasdepseudo)

    un certain référendum a dit NON à la construction Européenne-!arrêtez de désinformer-

    Gpasdepseudo
    Gpasdepseudo      (réponse à CogitoErgoSum)

    Et alors ? Vous croyez que ça aurait changé quelque chose si la proportionnelle avait été instaurée à l'époque ?

    librepenseur
    librepenseur      (réponse à Gpasdepseudo)

    Le bidouillage du mode de scrutin, il date de quand ? Et oui, quand on a une consitution bien equilibrée et qu'on bidouille avec, elle deviens moins démocratique (a la limite on s'en fout) et moins performante (c'est c'a le problème dont on subit les conséquances).

    Gpasdepseudo
    Gpasdepseudo      (réponse à librepenseur)

    La faute à qui ? Aux citoyens qui ont voté des représentants eurosceptiques dès 1981.

  • Refractix
    Refractix     

    Il est à craindre de faux espoirs de la part de ce parti alter-européiste qui promet de renégocier la dette tout en voulant rester dans l'UE et l'Euro, se mettant d'emblée en position de faiblesse et de contradiction. Si les grecs veulent maîtriser leur destin ils doivent quitter l'UE et récupérer leur souveraineté qui leur a été ôtée par les traités européens : minilien.fr/a0nuf1. Espérons quand même une heureuse surprise ce soir.

  • Refractix
    Refractix     

    Il est à craindre de faux espoirs de la part de ce parti alter-européiste qui promet de renégocier la dette tout en voulant rester dans l'UE et l'Euro, se mettant d'emblée en position de faiblesse et de contradiction. Si les grecs veulent maîtriser leur destin ils doivent quitter l'UE et récupérer leur souveraineté qui leur a été ôtée par les traités européens : minilien.fr/a0nuf1. Espérons quand même une heureuse surprise ce soir.

  • Claude33 medoc
    Claude33 medoc     

    Il y a un mois il disait si je suis élu on quitte l Europe et on rembourse pas nos dettes.Parfaite démagogie pour attirer des électeurs comme certains partis extrémiste chez nous de droite comme de gauche.Mais depuis une semaine le discours change et aujourd hui on reste en Europe et on va essayer de négocier,quand aux crédits bien sur qu ils vont rembourser car sinon la Grèce ne pourrat plus jamais emprunter ' En 1981 avec l élection de la gauche le parti communiste voulait que l etat dénonce l emprunt Giscard le fameux 7% car il coûtait 60% d intérêts par an et bien ils ont reçus le message des établissements sfinanciers et des pays qui avaient souscrit cet emprunt faites le et la France n aura plus une ligne de credit international l etat a continué l emprunt Giscard .c est pratique la démagogie pour etre elu

  • silhouette06
    silhouette06     

    Et bien moi je leur souhaite bonne chance à ces Grecs et je peux comprendre que, devenus comme ils le sont actuellement, de "grands sans-dents", ils en on marre de voir que rien ne change pour eux et que les privilèges sont toujours pour les mêmes !!! Ils seront peut-être déçus comme les 51 % de Français qui ont voté pour "qui vous savez", mais le desespoir fait faire parfois n'importe quoi !! L'Europe a été faite pour les riches et pas pour les pauvres sans-dents.

    MANENTIAL
    MANENTIAL       (réponse à silhouette06)

    je pense qu'elle a même était faite pour les très riches

    Baillonné
    Baillonné      (réponse à MANENTIAL )

    Faudrait que vous fassiez une recherche sur les citations de nos "hommes politiques" dans les années 90, c'est édifiant (c'est peu dire) mais malgré ça ils sont toujours la à nous conter fleurette et le peuple de les écouter bave au coin des lèvres. Les Français sont des vaux ?

    Baillonné
    Baillonné      (réponse à Baillonné)

    "Si le traité [de Maastricht] était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré." GISCARD D'ESTAING (Valéry)

    Baillonné
    Baillonné      (réponse à Baillonné)

    ROCARD (Michel)
    Ancien premier ministre et depute europeen

    « Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. »
    (27 août 1992, Ouest-France)

  • plakkram
    plakkram     

    et bien on va voir si il vont quitter cette Europe ou attendre qu'on leur verse des milliards

  • librepenseur
    librepenseur     

    Devinette. Avant c'etait un pays riche et independant qui marchait tres bien, et depuis qu'ils on adopté la monaie de l'allemagne, ils sont devenu un pays pauvre . Devinez qu'elle est la cause du probleme .

    MANENTIAL
    MANENTIAL       (réponse à librepenseur)

    le liberalisme

    librepenseur
    librepenseur      (réponse à MANENTIAL )

    Dong... faux. La monnaie unique pour des économies à productivités complètement divergeantes.

  • beaudolo
    beaudolo     

    Là on est au pays des bisounours, rendez-vous dans 6 mois!

    MANENTIAL
    MANENTIAL       (réponse à beaudolo)

    Non podemos c'est en novembre dans 11 mois
    ca vas secouer

    Gpasdepseudo
    Gpasdepseudo      (réponse à MANENTIAL )

    Et nous, dans 27 mois ^^

    MANENTIAL
    MANENTIAL       (réponse à Gpasdepseudo)

    En 27 mois beaucoup de choses peuvent changer

    Gpasdepseudo
    Gpasdepseudo      (réponse à MANENTIAL )

    Comme l'augmentation des taux d'intérêts ?

    plakkram
    plakkram      (réponse à Gpasdepseudo)

    en effet et pas dans le même sens

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire