En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Deux ans après le drame, où 34 grévistes mineurs ont été abattus par les forces de police, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées, devant la mine de Marikana. Un scandale qui avait secoué le pays, rappelant les heures sombres de l'apartheid.
 

Plusieurs milliers de personnes et proches de victimes se sont rassemblés à la mine de platine de Marikana, où 34 grévistes avaient été abattus par la police, en 2012. Un drame qui avait secoué l'Afrique du Sud.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire