Affaire Pistorius : le sportif sous l'emprise de drogues ?

L'athlète sud-africain, soupçonné d'avoir abattu sa compagne jeudi dernier, pourrait avoir pris des stéroïdes anabolisants, une drogue qui peut provoquer des crises de violence.

A. G.
Le 18/02/2013 à 6:40
Mis à jour le 18/02/2013 à 9:28

Accusé de meurtre, Oscar Pistorius, le champion handisport, s'écroule -15/02


Oscar Pistorius avait un brillant avenir devant lui avant que sa vie ne s'écroule en une nuit. Aujourd'hui, l'athlète handisport de 26 ans est soupçonné d'avoir abattu de plusieurs balles sa compagne, Reeva Steenkamp.

Les enquêteurs sont sur la piste d'une dispute conjugale qui aurait mal tourné. Pistorius aurait tiré une première balle depuis sa chambre avant que son amie ne réussisse à s'enfermer dans la salle de bain attenante. Il aurait alors défoncé la porte de la pièce avec une batte de base-ball, avant d'abattre sa jeune fiancée de trois balles.

Effets secondaires graves

Un accès de rage incontrôlé qui pourrait s'expliquer en partie par la prise de stéroïdes anabolisants. Ces hormones permettent d'augmenter la puissance et la masse musculaire, mais provoquent aussi des effets secondaires graves chez certaines personnes.

"La prise de stéroïdes anabolisants change complètement le comportement et accroît l'agressivité, de manière telle qu'un athlète qui prend des stéroïdes peut être qualifié de dangereux, pour lui-même mais aussi pour ses proches", explique Gilles Goetghebuer, rédacteur en chef de Sport et Vie à RTL.be.

La police a d'ores et déjà demandé une prise de sang pour déceler une éventuelle prise de drogues et de produits de ce type.

La question du jour

Etes-vous pour l'instauration d'un forfait aéroport pour les taxis?