La Poste veut des facteurs connectés

L'administration teste Facteo, un smartphone qui supprime les bordereaux papier pour les remises de colis. Mais pas que...

Cécile Bolesse
Le 09/01/2013 à 17:34

Facteo est le nouvel outil des facteurs. Ce smartphone, testé depuis un an en Seine-et-Marne, équipera tous les facteurs d’ici à deux ans raconte Le Parisien dans son édition de lundi. Actuellement, 1.000 facteurs travaillent avec ce nouvel outil.

Grâce à Facteo, plus de bordereau papier, tout est numérique. Pour tracer un colis, il suffit au facteur de scanner son code-barres et d’indiquer si le client l’a récupéré ou s’il retourne au bureau de poste. Et si une signature est nécessaire, elle se fait sur l’écran du smartphone. Les facteurs utilisant ce nouvel outil en sont globalement satisfaits même si "son utilisation est un peu fastidieuse, nous explique Eric Harlé, l'un des premiers à tester le dispositif. La session doit sans cesse être réinitialisée. Et si le client signe désormais sur l’écran du smartphone, il continue de signer un bordereau papier."

Une vidéo postée par Renaud Anney explique succintement l'une des applications Facteo, baptisée "Remise".

"Un outil au service de la destruction d'emplois"

Ces nouveaux outils ne sont pas forcément du goût de tous… Ainsi plusieurs syndicats dénoncent le fait que la technologie soit mise au service de la réduction d’emplois. "Le facteur effectuera toutes les tâches et cela supprimera des postes sédentaires", nous explique Brigitte Norant, secrétaire départementale Sud PTT 77. Même réaction pour la Fédération CGT des activités postales et de télécommunications 77 (CGT FAPT 77). Autre souci pour les syndicats, ce smartphone va devenir un outil de surveillance. "Déjà que toutes les tâches sont chronométrées, là on pourra en plus contrôler chacun des faits du facteur grâce au GPS et au scan des objets", déplore François Klein, secrétaire départemental CGT FAPT 77.

La dépersonnalisation des tournées est également un problème. "Grâce au plan intégré dans le smartphone, n’importe qui pourra faire une tournée, critique Brigitte Norant. Le facteur deviendra un fonctionnaire comme un autre." Ce que confirme Eric Harlé. Selon lui, il deviendra difficile de glisser dans la tournée les petits services que lui ou ses collègues peuvent rendre à certains usagers, en particulier dans les zones rurales, comme rapporter des médicaments de la pharmacie. La relation sera moins personnalisée, forcément.

Reste un autre point délicat, ajoute François Klein. Dans la première charte d’utilisation du smartphone, la direction de la Poste avait qualifié l’abonnement d' "avantage en nature". Du coup, une partie de ce dernier et du prix du smartphone était imposable. Devant les réactions plus que négatives des syndicats, "l’administration a revu sa copie. Facteo reste un outil de travail et nous attendons une nouvelle charte", conclut le secrétaire départemental.

La transformation numérique de la Poste est donc en route. Le projet sera officialisé d'ici à quelques semaines. Pour le déploiement de Facteo, elle investit 100 millions d’euros sur quatre ans et espère bien convaincre tous les personnels. La tâche ne sera pas aisée.

>> Retrouvez toute l'actualité high-tech sur 01net.

La question du jour

Si cela était possible, seriez-vous prêt à habiter sur une autre planète?

Les bons plans avec iGraal

Code promo Cdiscount
CD, DVD, électroménager, électronique
Code promo Darty
Vos achats hightech en toute confiance
Code promo Pixmania
La haute technologie à petit prix
Code promo Boulanger
Accédez à la Happy-Technologie