En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prix des Lecteurs L'Express/BFMTV

Prix des Lecteurs L'Express/BFMTV 2015

Le Prix des lecteurs L’Express / BFMTV c’est reparti !

Vous avez jusqu’au 8 décembre pour envoyer votre candidature et intégrer le jury du 4ème Prix des lecteurs L’Express / BFMTV.

Les 10 jurés et leur président seront connus en fin d’année et dès janvier 2017, les premiers romans seront lus et chroniqués.

Qui succèdera au lauréat 2016, Marc Victor, pour son roman « Le Bout du monde » (JC Lattès) ?

Retrouvez les chroniques sur le site

Amélie Nothomb présidente du jury 2016/2017

Prix des Lecteurs L'Express/BFMTV 2017
Marianne Rosenstiehl

Fille de diplomate belge, Amélie Nothomb est née le 13 août 1967 à Kobé, au Japon.

Elle publie en 1992 son premier roman Hygiène de l’assassin, unanimement salué par la critique et le public.

En vingt ans de carrière, Amélie Nothomb a notamment été récompensée par le Grand Prix du Roman de l’Académie française 1999, le Grand Prix Jean Giono pour l’ensemble de son œuvre et le Prix de Flore 2007.

www.amelie-nothomb.com

Le jury 2016/2017

Annie Rivier

Annie Rivier

J’ai 65 ans, mariée depuis 40 ans et je vis dans la banlieue lyonnaise.

Depuis que je suis à la retraite, j’ai plus de temps pour les activités que j’aime : cinéma, théâtre, lecture et voyages, sans oublier, bien sûr la famille. Mon parcours professionnel, très varié, (ai commencé comme Chef de Rayon chez Marks and Spencer et terminé comme Secrétaire dans une Association à Léon Bérard étudiant les données sur le cancer du sein), est aussi éclectique que mes lectures : de Balzac à Paul Auster, de Rose Trémain à Anita Brookner, sans oublier Amélie Nothomb, Serge Lenz, Marguerite Duras et tant d’autres…. J’aime bien aller chez notre libraire à Meyzieu qui est un véritable havre de paix et d’informations. Je comprends l’usage des tablettes de lecture, mais le livre, par lui-même, est un objet sensuel et personnel que je préfère utiliser.

Benoit Lacoste

Benoit Lacoste

Benoît LACOSTE, 40 ans, ainé d’une famille de 3 enfants, je vis à Léognan au sud de Bordeaux au milieu des vignes. Ingénieur Mathématiques appliquées, je suis chef de projet dans le domaine de la mobilité urbaine dans une PME Bordelaise. Heureux papa de deux adorables filles, je vis en union libre. Lecteur éclectique mais passionné, je ne peux passer une journée sans parcourir quelques lignes, tourner quelques pages ou avaler des chapitres entiers. Avec un bon livre, on ne sait jamais quand je vais m’arrêter. Plus sensible à la forme qu’au fond (poésie, ambiance, fluidité des phrases, …), je lis indifféremment sur papier ou sur liseuse des romans, des polars, des biographies, des documents ou des essais. En moyenne, une dizaine de livres par mois, français ou étrangers, sont dévorés. Très actifs sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram), je suis rédacteur sur le blog A l’ombre du noyer (http://www.alombredunoyer.com) que j’ai créé en Août 2015 et sur lequel vous retrouverez l’ensemble de mes chroniques.

Catherine Smits

Catherine Smits

S’il fallait parodier cette naïve mais tellement charmante légende qui dit que les petites filles naissent dans les choux, je dirais que je suis née il y a presque 52 ans dans l’encre et le papier, à la lueur des contes du monde entier lus par une maman, enseignante, soucieuse d’éveiller chez moi un imaginaire dont je me sers encore aujourd’hui dans l’écriture de poésie. Si cette dernière me passionne, je me promène aussi avec bonheur dans d’autres univers littéraires (critiques, essais, philosophie, romans).

Gérante de société, je suis boulimique de la vie en général et de mille autres petites choses en particulier : les livres bien sûr, les voyages, Venise, le bénévolat, les rencontres, les fous rires, les expositions d’art moderne, le partage d’expériences, l’opéra, les livres encore, les livres toujours. Sensible à la beauté des mots mais pas seulement : je peux aussi m’émouvoir devant une belle photographie, une sculpture, une scène d’un film ou un mot d’enfant.

Christophe Corre

Christophe Corre

J'habite en Vendée depuis longtemps. C'est un département que j'apprécie beaucoup pour son dynamisme et son cadre de vie. En plus du sport (vélo, marche, course à pied...) la lecture tient une place importante dans ma vie. Je m'y suis mis tardivement (à 17 ans) mais depuis je n’arrête plus. Les livres sont ma bouffée d'oxygène, ils m'aident à supporter le quotidien parfois morose. J'ai toujours un livre sur ma table de chevet. Je lis surtout des romans, véritables sources d’évasion. Participer comme juré au Prix des lecteurs L'Express-BFMTV permet de découvrir des livres et des auteurs qu'on n'aurait pas forcément lu autrement. Confronter ses opinions, échanger ses idées au sein d'un groupe et savoir déceler la puissance d'un récit est quelque chose qui me tient à coeur. C'est aussi l’occasion de rencontrer de vrais lecteurs et de partager avec eux ma passion pour la littérature. Une belle aventure humaine en perspective.

Claudine Boyer

Claudine Boyer

Claudine, épouse, mère, heureuse grand-mère de 5 petits enfants, femme et défendant les droits des femmes, un jour en région parisienne, le lendemain en Haute Savoie, est fan de marche nordique , de randonnées et de balades en raquettes.

Ayant fréquenté il y a bien longtemps les bancs d’HEC-JF et de Sciences Po Paris, a ensuite consacré toute sa carrière professionnelle à s’occuper des femmes et des hommes de l’entreprise, comme DRH au sein de grand groupes internationaux.

Aussi loin que remontent ses souvenirs, a toujours eu un livre à la main, à moins que ce ne soit un film à voir…..Retraitée depuis plus de 10 ans, outre le bonheur de voir grandir ses petits-enfants, elle peut enfin assouvir pleinement ses deux passions, le cinéma et la lecture.

Isabelle Coron

Isabelle Coron

Avec une formation scientifique (et finalement assez peu d’espace pour la rêverie), des enfants formidables mais accaparants (maintenant grands) et un métier d’ingénieur captivant, mes moments de lecture parfois programmés et choisis, parfois volés, ont été et sont toujours d’intenses parenthèses de plaisir et d’évasion.
Je trouve dans la lecture divertissement et consolation, universalité, projection de moi-même, résonances ou au contraire complémentarité ; une autre vie que la mienne, un accès à toute la diversité et la richesse humaine qui "ouvrent l’âme" et me transportent.
Je suis ravie de pouvoir faire partie du jury du Prix des Lecteurs L'Express-BFMTV 2017, découvrir de nouvelles œuvres et auteurs, partager mon goût pour la lecture, mes émotions, mon ressenti, échanger et débattre autour des livres en compétition avec les autres membres du jury."

Marc Merlière

Marc Merlière

Né à Bagnolet, j'en garde peu de souvenir car je quitte la seine-saint-denis à l’âge de quatre ans et passe mon enfance en Bretagne non loin de Rennes. En cinquième, mon professeur de français nous fait lire «le petit chose» d'Alphonse Daudet : premier souvenir de roman et révélation. Autant d'imagination dans un petit cube de papier ! L'odeur de l'encre reste un bon souvenir.

Au lycée, en série D' (ça ne s'invente pas), un prof nous initie à Zola. Dur au début; mais après avoir lu Germinal, j'enchaîne les dix-neuf autres romans des «Rougon-Macquart». Je poursuis mes études à Saint-Nazaire et commence à travailler dans la Banque puis la Presse. Parallèlement je m'octroie des déplacements en Europe de l'est alors en plein bouleversement.

Puis, je me réoriente professionnellement et travaille dans une société distribuant des logiciels pour les hôpitaux.

Ma fille naît en 1999 et mon fils en 2007. 2007 c'est aussi l'année de ma participation au premier prix des lecteurs de l'Express qui couronne Bernard Giraudeau pour «Les Dames de nage».

En 2010 je suis membre du jury du prix France Télévisions. C'est Jerôme Ferrari qui l'emporte avec «Où j'ai laissé mon âme».

Nathalie Bertrand

Nathalie Bertrand

La marmite littéraire, je suis tombée dedans quand j’étais toute petite. Elle est depuis lors ma potion magique et ma lumière. Je lis comme je respire, comme je vis, comme je suis, comme j’aime : passionnément !

J’aime rire, refaire le Monde avec les gens qui me sont chers. Ecrire aussi. Les mots me sont indispensables.

Dans le désordre, j’aime aussi les chats, les couchers de soleil sur la mer, ma région d’origine (le Languedoc), la cuisine italienne, flâner dans les musées parisiens, voir pétiller les yeux des gens qui me sont chers, le thé oolong, et par-dessus tout j’aime la Vie.

Je travaille auprès d’enfants autistes en inclusion scolaire, un métier extrêmement enrichissant qui me fait grandir de jour en jour.

Je suis très heureuse et extrêmement flattée de faire partie du jury des lecteurs l’Express, après le prix des lectrices Elle et le Livre de Poche, c’est une très belle consécration.

Je suis très heureuse et extrêmement flattée de faire partie du jury des lecteurs l’Express, après le prix des lectrices Elle et le Livre de Poche, c’est une très belle consécration.

Patrick Perrot

Patrick Perrot

Scientifique de formation et plus proche de Descartes que de Maupassant ou Chateaubriand, la littérature ne m'a, d’abord, accompagné qu'à intervalles irréguliers. Mais quel bonheur aujourd'hui de pouvoir apprécier cette littérature qui foisonne et se trouve à portée de main, à chaque coin de rue, si l'on est prêt à la voir. Le jour, la nuit, quelque soit le moment, lire est une parenthèse qui ouvre vers un autre monde, un autre univers, un voyage diront certains... mais qui renvoie aussi vers soi-même, sa vie, son quotidien, une introspection diront d'autres... Ce qui me plaît en littérature c'est d'abord et avant tout le beau. L'histoire, les personnages, le style, les mots ne m'apparaissent que comme les composants d'une alchimie qui pour être réussie doit faire émerger la beauté. Outre les livres, la peinture et le sport occupent une belle part de mon temps sans compter plus épisodiquement les voyages.

Sylvie Etient

Sylvie Etient

Urbaine, ayant toujours vécu dans la même ville (Paris), ayant exercé un seul métier (avocat), avec des temps de vacances très courts ne favorisant pas les longs voyages, les livres ont été mon recours pour vivre d’autres vies que la mienne, dans d’autres corps, d’autres lieux, d’autres milieux, d’autres époques.

Lorsqu’il m’a été permis de devenir une « jubilante » (c’est ainsi que les espagnols appellent les retraités) j’ai découvert que mon cœur et mon imaginaire avaient été miraculeusement préservés.

J’ai le plaisir de vivre à présent entre Paris et une île de l’atlantique. Pourquoi une île me demande-t-on, ce n’est pas pratique et c’est tout petit. Trop tard pour changer de mode de vie je leur réponds, car les livres sont aussi des îles.

Participer à ce jury, c’est avoir l’occasion de rendre aux auteurs un peu de l’amour qu’ils m’ont donné et leur témoigner ma reconnaissance pour avoir nourri ma vie.