Les TGV Ouigo peinent à devenir rentables

Les trains low cost mis en place par la SNCF le 1er avril 2013, les fameux Ouigo, ont beau avoir dépassé le million de billets vendus mi-septembre, leur objectif de chiffre d'affaires ne serait pas atteint.

N.G.
Le 22/12/2013 à 19:53
Mis à jour le 22/12/2013 à 19:57
Le succès des TGV Ouigo serait plus nuancé que ce que la direction de la SNCF laisse entendre.  (Jacques Demarthon - AFP)

SNCF Voyages se refuse à commenter ces informations, mais le premier bilan des TGV Ouigo, les trains low cost de la SNCF, serait bien moins brillant que ce que laisse entendre la direction. Selon Les Echos ce dimanche 22 décembre, qui cite la CGT, le taux d'occupation des rames se bornerait à 60%. Or seul un taux de remplissage élevé permettrait de dégager des profits.

Dans ces modèles de trains low cost, lancé le 1er avril par la SNCF, les billets sont vendus environ 25 euros, pour des trajets reliant Marne-la-Vallée à Marseille et Montpellier via Lyon Saint-Exupéry.

L'objectif de chiffre d'affaires pas atteint

Pour permettre des coûts aussi bas, la SNCF rogne sur le confort afin de les remplir au maximum. Le wagon-restaurant redevient un wagon normal, les sièges TGV disparaissent au profit de sièges de TER et il y a moins d'espace pour les bagages. Ainsi, ils peuvent transporter, théoriquement, 20% de voyageurs en plus.

Mais s'ils ne sont pas plus remplis, leur profitabilité n'est pas acquise. D'ailleurs, selon le quotidien qui cite "des sources concordantes", l'objectif de chiffre d'affaires ne serait pas non plus en ligne.

La direction, de son côté, communique sur la barre du million de tickets vendus dépassée mi-septembre, et sur un taux de satisfaction très élevé des clients. 91% d'entre eux recommanderaient Ouigo à leur entourage, selon une enquête post-voyage.

Mais selon un syndicaliste cité par Les Echos, ces chiffres montrent que 53% des voyageurs sont des utilisateurs du TGV classique. De quoi faire craindre que le low cost cannibalise le train traditionnel, alors que l'objectif de Ouigo était justement de capter les voyageurs qui d'ordinaire, préfèrent la voiture.

Les dossiers de BFMTV

Sondage

Le rapport sur les taxis et VTC va-t-il mettre un terme au conflit?
La bourse en direct La bourse en direct
CAC 40 4479.540.64%
Ouverture : 4478.27
Clôt veille : 4451.08
+ bas : 4440.63
+ haut : 4499.32

Les chroniques

Les coulisses de l'entreprise
Écoutez les tout de suite avant qu'on vous l'apprenne demain... Les coulisses des entreprises avec la rédaction du magazine Chalenges. Du lundi au vendredi à 6h35.
Les chroniques de Les coulisses des entreprises
Jean-Marc Daniel
7h40 : la chronique de Jean-Marc Daniel, professeur d'économie à l'ESCP Europe
Les chroniques de Jean-Marc Daniel