Mon téléphone fait beaucoup de mal aux petits Chinois

Avez-vous l'intention d'acheter le dernier bébé d'Apple ? Pire l'avez-vous déjà fait ? La question peut surprendre à l'ère des geeks et des passionnés de la marque à la pomme. En tant que fan de nouvelles technos, on ne peut qu'être séduit mais savez-vous les conséquences que cela peut avoir sur l'environnement ? (j'en appelle à votre conscience, je sais, c'est difficile le lundi...)

Le 15/10/2012 à 12:18

Le magazine Géo d'octobre fait frémir. "Nos ordinateurs sèment la mort" lit-on page 58. Et une photo en noir et blanc en Chine. Une jeune femme trie des circuits imprimés et les fait fondre. Seize heures par jour avec son enfant, elle reste dans cette vaste décharge électronique. Au contact de matériaux toxiques.

Récupérer les composants d'une tonne d'ordinateurs rapporte 150 euros en Inde. En Europe, les recycler coûte le même prix, nous explique Christelle Pangrazzi dans son article.

Les chiffres font peur. Je suis allée voir d'un peu plus près.

SITA filiale de Suez Environnement spécialiste du déchet nous livre quelques données:

Plus de 50 % des équipements électriques et électroniques (EEE) à recycler sont issus des ménages, ce qui représente 14 kg/habitant/an. D’ici 10 ans, le volume des DEEE devrait avoir doublé.

Un éco-organisme lui est dédié en France: Ecologic. Il est agréé par l'Etat, il sélectionne, audite et contrôle les différents opérateurs intervenant sur l'ensemble de la filière du traitement.

Sans parler de la fameuse éco-contribution que vous voyez très bien sur votre ticket de caisse quand vous achetez un réveil ou un lave-linge. Le montant de l’éco-contribution correspond aux coûts opérationnels de collecte sélective, d’enlèvement, de dépollution et de valorisation de ces fameux DEEE, Elle est apparue en novembre 2006.

La filière s'organise tant bien que mal mais visiblement elle manque de travail. Selon Geo, il y a une fuite de nos déchets. Envoyer ces rebuts à l'étranger coûterait moins cher que recycler.

L'impact environnemental est lourd. En Chine, le taux de plomb à Guiyi est 300 fois plus élevé que partout ailleurs. Une partie de la population de la ville passe des heures à désosser du matériel.

Comment faire bouger les lignes ? Peut-être avec une prise de conscience de la raréfaction des richesses. Pas de façon abstraite mais bien réellement. C'est un quart des matières premières indispensables à la fabrication de produits électroniques qui pourrait disparaitre d'ici à 2030 selon l'Union Européenne.

Recylum éco-organisme qui organise la collecte et le recyclage des lampes usagées l'a bien compris. Il est au coeur du fameux enjeu de disponibilité des terres rares. Celles-ci sont présentes dans les lampes à économie d?énergie et les tubes fluorescents. Comble de l'ironie, c'est la Chine qui domine le marché...Déjà 20 000 tonnes de lampes collectées.

La société Rhodia a mis au point dans ce contexte un procédé de recyclage des terres rares contenues dans les lampes. Au final il permettra la fabrication de nouvelles lampes. Du recyclage à l'infini.

Meilleur pour la planète et ces forçats du bout du monde. Mais il faudra aussi inventer un autre modèle économique. Ces déchets sont parfois leur seul source de revenus. Bien cruel...

 

 

La ville de Guiyi, la plus grande décharge au monde de déchets électroniques.

Sondage

Comptez-vous porter un jour des Googles Glass?
La bourse en direct La bourse en direct
CAC 40 4345.35-0.89%
Ouverture : 4380.87
Clôt veille : 4384.56
+ bas : 4344.03
+ haut : 4404.04