Remplir son frigo dans le métro: la nouvelle idée des supermarchés

Carrefour inaugure ce mardi 2 octobre, à la gare de Lyon Part Dieu, un supermarché virtuel. Pour remplir son chariot, il suffit de scanner les codes avec son smartphone. Ce type d'initiatives est de plus en plus courant.

Coralie Cathelinais
Le 02/10/2012 à 17:38
Mis à jour le 02/10/2012 à 17:44
C'est à la gare de la Part Dieu, à Lyon, qu'ouvre ce mardi le premier supermarché virtuel de Carrefour.  (DR) L'enseigne Casino va lancer ses premiers tests de magasins virtuels à la mi-octobre. Parmi eux, le Digital Wall, un écran géant tactile. (Casino) Au printemps dernier, le distributeur belge Delhaize a placé 7 bornes dans des lieux ultra fréquentés, comme la gare centrale de Bruxelles. Avec en prime, une borne Wifi pour avoir la connexion nécessaire pour valider ses achats sur son mobile. (Delhaize) Le britannique Tesco a testé durant deux mois, cet été, des linéaires virtuels au sein de l'aéroport de Gatwick. Avantage : les clients pouvaient se faire livrer jusqu'à 3 semaines après leur commande. (Tesco) Ce sont les Sud-coréens qui ont pu découvrir les premiers les supermarchés virtuels, installés dans les sations de métro. Une initiative de Home plus, la filiale coréenne de Tesco.  (Tesco)

CARREFOUR

Les chaînes de supermarchés planchent sans cesse pour trouver des moyens d’alléger la corvée des courses. La dernière tendance est à la dématérialisation des magasins. Une évolution qui permet aux distributeurs de répondre à leurs ambitions d’être présents partout où le client en a besoin, sans être limité par des contraintes d’infrastructures. Les lieux à fort passage, comme les gares et les aéroports, sont les plus appropriés pour ces premières expérimentations. Dans tous les cas, le smartphone devient l’accessoire indispensable pour remplir son panier.

Les premiers tests en France

C’est ainsi que Carrefour inaugure, ce mardi 2 octobre, son premier supermarché virtuel à la gare de Lyon Part Dieu. Plutôt que de "supermarché", il serait plus juste de parler de "borne", dont les quatre faces affichent les images des produits en vente. Carrefour a emprunté le système développé par le belge Delhaize.

L’acheteur n’a qu’à scanner avec son smartphone le flashcode situé à côté du produit, pour le placer dans son chariot virtuel. Ensuite, selon son choix, il peut aller chercher ses achats dans le magasin ou se les faire livrer à domicile.

Autre distributeur français qui s’apprête à faire ses premiers pas dans le virtuel, Casino. Le distributeur a déjà lancé, en septembre, l’application "mCasino NFC" qui permet de régler ses achats avec son mobile. Elle pourra être utilisée sur les "affiches de commande" que le distributeur va placer dans la rue, les abribus et les stations de métro à Lyon, à la mi-octobre. Le client scanne le produit qui l’intéresse, pour accéder à une fiche d’informations, et choisit ou non de l’ajouter à son panier.

Casino va aussi tester prochainement le Digital Wall, un écran géant tactile, qui fait office de catalogue interactif. Là encore il faut utiliser l’application mobile pour finaliser ses achats.

Lyon sous les feux des projecteurs de BFM Business

C'est à Lyon que Carrefour et Casino ont décidé d'inaugurer leurs bornes virtuelles. C'est aussi là que BFM Business a choisi d'aller pister les enteprises les plus performantes.

Cette année, en parallèle de l’édition nationale des "BFM Awards", dont la cérémonie aura lieu le 12 novembre à Paris, et de son volet international (avec les "BFM Awards New York"), nous mettons à l’honneur les entreprises dynamiques en région. Première étape le 20 novembre en région Rhône-Alpes. Les BFM Awards Lyon récompenseront des sociétés et managers sélectionnés par l'équipe de BFM Business, dont Michel Picot notre spécialiste entreprises régionales, pour leur audace, leurs bons résultats, leur pérennité et leur engagement en faveur du développement durable.

Le jury sera composé de Philippe Grillot, Président de la CCI de Lyon, Pascal Ruch, Président de Toyota France, ainsi que de trois représentants de BFM Business : Guillaume Dubois, vice-président, Emmanuel Duteil directeur adjoint de la rédaction et Michel Picot.

Pour participer et faire connaître votre entreprise, inscrivez-vous dès à présent. Le palmarès 2012 des BFM Awards Lyon sera dévoilé dans la prestigieuse salle de la Corbeille de la CCI de Lyon.

Les initiatives hors de nos frontières

En avril dernier, le belge Delhaize a placé ses linéaires virtuels, le temps d’une expérience, dans des endroits stratégiques comme la gare centrale de Bruxelles, les stations de métro et certains centres commerciaux. Ses linéaires virtuels ont la forme d’un cube et présentent une sélection de 300 produits. Pour faciliter les achats, le distributeur a même installé une borne Wi-Fi afin de fournir la connexion nécessaire pour valider les achats sur son mobile.

Mais le précurseur du supermarché dématérialisé est le britannique Tesco, qui a déjà à ses actifs deux tests. Durant l’été 2011, Home plus, la filiale coréenne de Tesco, a placardé sur les quais du métro de Séoul ses premiers rayons de supermarchés virtuels. Les voyageurs pouvaient y découvrir les images de près de 500 produits de consommation courante, accompagnés de leur QR-code. Là encore une application mobile permet de sélectionner et valider ses achats qui seront livrés plus tard.

Durant les deux mois de l’été 2012, Tesco a installé son supermarché virtuel au sein de l'aéroport de Gatwick, à Londres. Les voyageurs, munis de leur smartphone, n'ont plus qu'à scanner les codes-barres des produits présentés sur les bornes pour les acheter. Ils peuvent choisir de se faire livrer leurs courses jusqu’à trois semaines après la commande, une solution idéale pour remplir le frigo au retour des vacances.

Les dossiers de BFMTV

Sondage

Le rapport sur les taxis et VTC va-t-il mettre un terme au conflit?
La bourse en direct La bourse en direct
NASDAQ 100 3589.920.92%
Ouverture : 3609.825
Clôt veille : 3557.036
+ bas : 3552.927
+ haut : 3613.195

Les chroniques

Les coulisses de l'entreprise
Écoutez les tout de suite avant qu'on vous l'apprenne demain... Les coulisses des entreprises avec la rédaction du magazine Chalenges. Du lundi au vendredi à 6h35.
Les chroniques de Les coulisses des entreprises
Jean-Marc Daniel
7h40 : la chronique de Jean-Marc Daniel, professeur d'économie à l'ESCP Europe
Les chroniques de Jean-Marc Daniel